vendredi 03 février

Cinq excellentes lectures poches pour bien commencer le mois de février

 Vendredi, c'est le jour de la lecture d'après le bien connu site de Vendredi Lecture et nous avons donc ressorti nos 5 meilleures lectures en poche parmi les récentes parutions de fin 2016/ début 2017  idéales pour les prochaines vacances de février qui s'annoncent dès ce soir pour les parisiens et dans 15 jours pour nous les lyonnais: 1.Un an après,  Anne Wiazemsky ( Folio )  « Notre séparation définitive prit plus d'un an, presque deux. Cela fut extrêmement douloureux pour lui comme pour moi, même si... [Lire la suite]

jeudi 02 février

Une activité respectable: Littérature je vous aime!!

  " J’imagine que j’ai souri, mais je ne sais pas. Je sais seulement que j’ai lu ses livres, dès que j’ai appris à déchiffrer l’alphabet, j’ai exploré chaque recoin du palais qu’elle m’avait construit, je me suis perdue et retrouvée, j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour la satisfaire, la réparer, la récompenser de l’effort immense qu’il avait dû lui falloir pour signifier cela à son premier enfant. J’ai lu. J’ai lu des livres sans cesse, dans une frénésie  panique, en cherchant à rattraper le temps,  à... [Lire la suite]
mercredi 01 février

Trois Polars français de 2017 sévèrement burnés...

Qui pensait que les américains avaient l'apanage des polars musclés et tout plein de testostérones? Trois romans noirs hexagonaux parus en début d'année  nous prouvent joliment le contraire : 1.Des coccinelles dans des noyaux de cerise; Nan Aurousseau ( Buchet/Chastel) « Un loup dans la jungle, voilà ce que je suis. Un inadapté, un solitaire avec la rage au ventre parce qu’on m’a toujours méprisé. Une gueule un peu en biais, c’est vrai, une carcasse d’oiseau de proie qu’a rien crouté depuis six mois, et alors ? Je suis né... [Lire la suite]
dimanche 29 janvier

Mémoires d’outre-France : Gavin Bowd donne un bon coup de pied dans le parti..

     « L’heure de gloire est-elle arrivée ? Je suis interviewé longuement par le journaliste de Libé, qui conclut : « Gavin Bowd rayonnait de bonheur. Lorsqu’il avait adhéré à quatorze ans aux jeunesses communistes écossaises, sa mère en avait pleuré. Aujourd’hui, il donne à l’auteur français le plus controversé sa première tribune universitaire. Rédemption. » Gavin Bowd, brillant étudiant écossais et communiste, est âgé de 23 ans à la chute du mur de Berlin. Il n’en revient pas. Nostalgie, tristesse, que sont mes... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 27 janvier

Le mystère Charles Bronson décrypté par Arnaud Sagnard...

 « Il commence à comprendre, les gens n’attendent qu’une chose dans la vie, qu’on leur mente avec le sourire. Il l’a bien vu à la guerre, les soldats ne demandaient qu’à croire à leur propre invincibilité, à la victoire ou au retour à la maison. Á la mine, les hommes croyaient au charbon comme si c’était de l’or. Lui se tait et ne sourira pas, sauf à être un jour payé pour ça. ». Né au fin fond de la Pennsylvanie, il aurait dû être mineur comme son père ou ses frères, il aurait dû être usé rapidement et mourir jeune. Il... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 24 janvier

Jeux de miroirs : que vaut le best seller annoncé de 2017?

   Jeux de Miroirs est un livre d'un auteur roumain Eugen Chirovici  qui  sort en librairie  jeudi prochain, le  26 janvier . Le dossier de presse du livre nous le présente comme l "Evénement de la Foire internationale du livre de Francfort en 2015, qui est en cours de  traduction dans 38 pays dont les droits d’adaptation cinématographique ont été acquis par Hollywood.  Jeux de Miroirs  est  vendu comme un roman à la construction diabolique tient son lecteur en haleine jusqu'à la... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 19 janvier

Les maitres américains des nouvelles : de Raymond Chandler à Laurie Moore

  Les auteurs anglo saxons, sans doute bien plus que les européens, excellent dans l'art de nouvelles et même les plus grands romanciers s'y essaient de temps à autre avec souvent pas mal de bonheur.. Parmi les publications ou rééditions récentes de ce début 2017, un classique du genre ( Raymond Chandler) et une grande plume d'aujourd'hui sur le banc d'essai...     1. Un tueur sous la pluie; Raymond Chandler ( Folio Policier)  « La pluie tambourinait sur le capot de la Chrysler, crépitait sur la toile tendue... [Lire la suite]
jeudi 19 janvier

Le grand combat : le grand roman sur la question raciale aux USA

 "Il nous portait à bout de bras, même si nous lui avions rien demandé.Je suppose que cela le grandissait à ses propres yeux. Cependant, il ne mesurait pas les implications de son héritage. En ce temps là, nous observions notre père et nous comprenions si peu de choses. Etre conscient ne signifiait pas  seulement ingurgiter des livres obscurs à la gloire des notres. C'était  un sentiment intime, la conviction profonde  qu'il s'était passé quelque chose de grave dans nos vies." La dernière chronique littéraire... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 13 janvier

Leila Slimani, la sensation de la littérature française en 2016

  "Chanson Douce"  le fameux Prix Goncourt 2016, je l'ai rattrapé au vol à la fin d'année 2016 car si je n'ai pas pu lire l'ensemble des romans de la rentrée littéraire de septembre que j'avais prévu de lire, je ne pouvais décemment pas faire l'impasse sur ce lauréat, d'autant plus que cette année je le sentais bien mieux et plus accessible que les précédentes années.  J'avais évidemment beaucoup entendu parler  de  de Leila Slimani, avant même l'obtention de son précieux sésame qui l'a fait connaitre au... [Lire la suite]
mardi 10 janvier

Steven Boykey Sidley, notre découverte de la littérature américaine, entre Roth et Allen...

  ​Révélation des lettres américaines- qui habite actuellement en Afrique du Sud, Steven Boykey Sidley a  livré en 2016 en France deux romans publié chez Belfond qui mettent en avant son humour dévastateur et sa belle émotion, entre sens de l'absurde et réflexions métaphysiques. Grand provocateur devant l'éternel, son univers oscille entre un Philip Roth et un Woody Allen en plus contemporain.. Steven Boykey Sidley explore avec talent la crise de la quarantaine, le tout est traité avec humour, distance, profondeur... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,