strumphsAprès Hop,  la chaleur retrouvée du mois d'août lyonnais nous a imposé , à moi  et à mon fiston de 5 ans, une nouvelle séance de cinéma. Grand seigneur, je lui ai laissé le choix entre les différents films d'animation présents à l'affiche. Et Monsieur a choisi Les Schtroumpfs.

Vu qu'il est comme son père, et que tout ce qui a un moteur et qui roule  ne l'intèressent guère, il n'a pas choisi Cars 2,  et je lui en sait gré. En revanche, j'aurais quand même préféré qu'il choisisse Les contes de la nuit, mais le lobbying incessant que j'ai pu le lui faire en lui montrant la bande annonce tous les jours sur le net a eu l'effet inverse à celui escompté.

 Bref, Monsieur a voulu voir les Schtroumpfs, et comme ces petits êtres bleus font intégralement partie de mes souvenirs d'enfance ( j'étais assez fan,que ce soit en BD ou en dessin animé), je n'avais rien contre le fait de voir ce que leur passage sur grand écran pouvait donner. Bah oui, on a tous  en mémoire leurs chansons "la la les schtroumpfs na na ( ca y est vous l'avez dans la tête pour toute la journée j'espère), les petits stroumphs qui suivent derrière le grand (petit aussi) et qui lui demandent "c'est encore loin, Grand Stroumph?" , et puis surtout l'odieux Gargamel, le sorcier cruel qui ne rûve, lui et son chat Azraël de capturer ces petits bonhommes bleus. Comment ça, ce n'est pas votre cas, à vous? Dans ce cas là, je ne vous stroumphe plus et je continue quand même ma chronique)

Alors, me demandez vous tous et toutes en choeur, est ce que la version 2011 et en 3D des Schtroumpfs (c'est pénible à écrire ce mot, je vous assure) est fidèle à l'esprit de Peyo?

Eh bien dans l'ensemble, et au risque de passer pour un vieux réac qui affirme comme la marionette de Cabrel aux guignols "c'était mieux avant", je dois répondre que....NON, pas vraiment.

Bon déja, finalement de version 3D je n'en ai pas eu : effectivement, et chose étrange, dans ce mutliplexe où je suis allé voir ce film et où la 3D a pourtant largement droit de cité, ici, une pancarte  barrait une partie de l'affiche du film les Schtroumpfs en 3D pour le remplacer par projection en 2D seulement. Du coup, cela m'a laissé une impression un peu étrange, car contrairement à ce qu'affirme pas mal de spectateurs d'allo ciné qui, comme souvent râle sur le fait que la 3D ne s'imposait pas et servait à rien, ici j'ai eu l'impression que certaines scènes étaient vraiment faites pour ça, et du coup en 2D, ca nous donnait un peu le tournis pour pas grand chose.

 A part cela, j'ai plus eu l'impression d'assister à un remake des Visiteurs qu'aux vrais schtroumphs. C'est vrai, quoi, ces personnages issus d'un monde médieval totalement anachronique et qui vont découvrir les obstacles de la société industrielle (la chasse d'eau, les moyens de transport, le parfum), ca fait quand même pas mal penser à Clavier ( auquel l'acteur qui joue Gargamel ressemble pas mal d'ailleurs) et Jean Reno, sénieurs de Montmirail...

Alors, évidemment, ce décalage nous vaut quelques scènes plutôt réussies et même assez drôles (si si j'avoue), mais  la poésie et la  naiveité de l'oeuvre initiale (je parle plutôt de la BD) semblent être restées en Belgique et n'ont pas  vraiment franchi l'Atlantique. Cela dit, le film fait un carton un peu partout où il sort ( surtout en Chine visiblement), ce qui rend le produit au moins efficace et rentable.


LES SCHTROUMPFS : BANDE-ANNONCE VF (The Smurfs)