Le scénariste de BD, Zialbum-cover-large-17482drou, je vous en ai  déjà parlé lorsque j'avais écrit ma chronique de la Peau de L'ours   et que je vous avais dévoilé que l'auteur de l'élève Ducobu,  pas forcément des BD les plus subtiles qui soient, se mettait maintenant à élaborer des bandes dessinées bien plus ambitieuses et bien plus dramatiques, à tel point que son nom sur la couverture d'une BD est désormais gage de grande qualité.

 C'est encore le cas, mais dans une moindre mesure avec ce Client, sa dernière production à ce jour, sortie chez Dargaud courant mai, qui aborde un sujet assez éculé ( le cinéma en a notamment souvent parlé), la passion d'un homme pour une prostituée.

Car le héros de cette histoire, Augustin Miralès, un marchand d'art, un type plutot sans histoire et sans charme s'est pris d'un amour impossible, celui qui  le pousse à dépasser nos limites, pour une fille d'un bordel où il a mis un jour les pieds.

Par cette intrigue, racontée en flash back sous forme de lettres, Zidrou évoque le quotidien des « Fleurs du macadam » qui officient dans les bordels espagnols, qui sont, contrairement en France autorisés. Pour récupérer sa belle, le marchant d'art va aller se confronter à un monde dont il ignore tous les codes, celui des proxénetes et du grand banditisme, en  alland kidnapper la fille du propriétaire du club de prostituées pour obliger ce dernier à retrouver celle qu'il appelle « son ange déchu ».

  On est ici loin d'un univers à la "Pretty Woman".,  le bordel est glauque et le mac un grand ponte de la mafia mafieux à qui il vaut mieux ne pas chercher des noises. Et cet univers bien noir est parfaitement rendu par le coup de crayon d'un illustrateur que je ne connaissais pas, l'espagnol Man.


À la croisée du polar noir et de l'histoire d'amour, Le Client de Zidrou et Man narre avec une certaine douceur, ce récit dur dure se déroulant dans le milieu de la prostitution, et soi dit en passant, il nous livre quelques vérités plutôt intelligentes et salutaires sur la condition de ces femmes humiliées et exploitées par les hommes.