ne lache pasAprès Travail soigné, le premier polar machiavélique et angoissant de Pierre Lemaitre, notre second conseil littéraire spécial été 2014 est encore pour un polar en poche d'un auteur dont on entend de plus en plus du bien, Michel Bussi, qui en moins de 5 ans, est vite venu truster le haut des ventes de livre...

Et contrairement à d'autres auteurs de best sellers français dont je ne dévoilerai pas  les noms tant ils sont évidents à trouver , Michel Bussi ne sacrifie pas l'efficacité et le page turner au style et au liant littéraire et à l'érudtion... La preuve avec cette belle chronique de Michel D qui a lu et beaucoup aimé Michel B :

Saint-Gilles-les-Bains, île de la Réunion, vendredi 29 mars 2013, 15h01, le plus beau couple de touriste de l’hôtel Alamanda, Liane et Martial, se prélasse au bord de la piscine, leur fille, Sofa, barbote près d’eux. Image idyllique d’une certaine idée de l’harmonie. Hôtel Alamanda,16h06, Liane à disparue, 17h07, la capitaine Aja Purvi pense que Martial est un coupable idéal, chassé du jardin d’Eden, le cauchemar  peut commencer.

La course poursuite sera parsemée de cadavres, et le lecteur apprendra que la vengeance est un plat qui se mange froid, même dans la touffeur luxuriante du Piton de la Fournaise.

Michel Bussi a du talent : on ne peut lâcher « Ne lâche pas ma main », professeur de géographie à l’université, il connait la Réunion comme sa poche, son relief, ses bizarreries climatiques, son histoire complexe, sociale, politique et religieuse.

Sans en mettre plein la vue au lecteur du haut de sa chair, il réussit un mélange de suspense haletant, de digressions drôles ou instructives (le Rhum Charrette, production et conséquences…) et une visite intelligente de l’ile.L’intrigue est tarabiscotée à souhait et les personnages attachants, mention spéciale à Imelda mère de famille nombreuse, dingue de son amant policier et des romans du même nom.

Cet été, bronzer palpitant et intelligent, cela vous dit ?