comancher

Sortie le 25 Janvier dernier en DVD,  Comancheria, a trusté les premières places de classement 2016 de pas mal de cinéphiles, et qui fut présenté dans la sélection Un Certain Regard. 

Mettant en scène les illusions perdues du rêve américain,David Mackenzie, réalisateur du magnifique Les Poings contre les murs) nous livre un western racéoscillant entre thriller et polar sous haute tension.

Comancheria

Porté par un scénario signé Taylor Sheridan (Sicario), qui se déploie au rythme d’une B.O. impeccable du duo Nick Cave – Warren Ellis, ce long métrage  mélange  avec habileté le western et le film de casse et en toile de fond chronique sociale, sous fond de crise économique et les malversations bancaires, où la violence du système bancaire est toujours sous-jacente.

Le scénario  s’attarde  justement avec beaucoup de bonheur du coté " social » de son récit, avec une dénonciation cruelle et amère d’une Amérique post-crise des subprimes.

comancheria_3-1024x683

Pas de blanc ou de noir dans ce récit, sans manichéisme aucun,  qui décrit des personnages qui cherchent à rattraper de manière illégale les injustices criantes qu'ils ont vécu.

On notera aussi le très beau travail de  photographie de Giles Nuttgens, le chef opérateur qui fait alterner de beaux plans larges de l'Amérique rurale, avec des plans plus ordinaires de villages victimes de cette crise.

Porté par  la belle interprétation de  Jeff Bridges, formidable dans ce role de un rôle parfaitement taillé pour son incroyable charisme, de cow boy fatigué, avec sa voix traînante, et face à lui Chris Pine et Ben Foster dans des rôles de frères braqueurs mi robin des bois moitié hors la loi sans pitié, Comancheria plaira forcément aux amateurs de cinéma américain classique mais digne et intelligent. 

 

 En bonus, on notera des entretiens avec l’équipe du film, d'une vingtaine de minutes  plutôt  intéressant : réalisateur, scénariste (Taylor Sheridan, un Texan), productrices, chef opérateur et acteurs se succèdent pour parler des personnages dans une ambiance certes un peu promotionnelle mais captivante.