Après notre ouvrage très sérieux sur Fellini lundi dernier, voici un peu plus de légereté avec notre seconde chronique en lien avec le Festival de Cannes sur les livres autour du  cinéma..  ou quand  Jean-Pierre Jeunet nous livre ses anecdotes de tournage..

 

JPJ-couv-500x619

500 je me souviens ..anecdotes de tournage de Jean Pierre Jeunet

 

 " A 17 ans, je suis en vacances avec mes parents au Sables d'Olonne. Le cinéma de la ville repasse tous les films de l'année avec des copies toutes pourries. Je découvre ainsi Il était une fois dans l'Ouest..je suis en état de choc. Incapable de parler pendant 3 jours. mes parents : qu'est qui t'arrive? tu es malade?" non, non, vous ne pouvez pas comprendre".

Le premier livre de Jean-Pierre Jeunet (réalisateur d'Amélie Poulain, Delicatessen, Alien, TS Spivet…)  est paru sous la forme de "Je me souviens…", 500 anecdotes de tournage aux éditions Lett/ Motif, ou par un curieux (?) hasard, le responsable d'édition n'est autre que le frère cadet du cinéaste, ce que le quatrième de couverture nous dévoile avec pas mal d'humour.

Jean-Pierre Jeunet c'est bien sur le réalisateur du  Fabuleux destin d'Amélie Poulain (2001).  un film  resté gravé dans les mémoires de tout un chacun. D'Amélie Poulain il en est évidemment question dans ce recueil de confidences dans lequel il se raconte tout en pudeur et dérision.

Nicolas-Auproux-02

Ses 7 longs métrages sont bien sur racontés par  le biais d'anecdotes plus ou moins croustillantes, mais on a également pas mal d'informations sur   son enfance ( quelques souvenirs du lycée Henri Poincaré de Nancy, des Magasins Réunis et du stade Marcel-Picot) , de ses débuts un peu difficiles ( les topinambours de la rue de Vaugirard et le restaurant Lustucru n'auront plus de secrets pour vous ) mais aussi quelques menus détails sur ses courts-métrages, les pubs et les clips, notamment Zoolokologie de Jean-Michel Jarre, réalisé en 1988.

" Il y a d'abord eu plusieurs titres. Amélie des Abesses. Mais qui connait les Abesses en dehors de Montmartre? les aventuriers de la chair de poule.. no comment..Finalement, c'est Sacha Guitry, auteur du destin fabuleux de Désirée Clary, par ailleurs enterré à Montmartre, juste sous le pont Caulaincourt, qui me souffle le titre".

On apprend aussi que si le film  Amélie Poulain n'a pas été sélectionné à Cannes, c'est que Gilles Jacob ( dont on parle prochainement avec un autre ouvrage) n'a pas pardonné à Jeunet d'avoir pas récompensé un court métrage de son fils lorsqu'il était président de la Cinéfondation..jusqu'où se loge le ressentiment...

Bref plus de 500 “Je me souviens"“ qui parlent de cinéma avec malice,  tendresse et un poil de méchanceté.

Tout un tas d' ingrédients qui font de cet ouvrage un bon cru que le lecteur cinéphile ou non dévorera  ou dégustera selon son appétit avec un vrai plaisir !!