Kore-eda Hirokazu, présent en compétition à Cannes depuis 2001, et qui avait créé l’événement en 2004 avec "Nobody Knows"est revenu triomphalement  au Festival de Cannes cette année avec "Une affaire de famille" qui a eu la récompense suprême, la Palme d'Or.

Ce beau film tendre et amer,  sorti en salles le 12 décembre dernier, on avait eu la chance de le voir au Festival Première Vague en juin dernier à Lyon 

UAF_2_c__2018_FUJI_TELEVISION_NETWORKGAGA_CORPORATIONAOI_Pro

Un homme fait équipe avec un enfant pour voler dans la superette du quartier, mais est-ce bien son fils? le petit garçon à beaucoup de mal à l’appeler papa.
Pourquoi la grand-mère, qui fait vivre toute sa famille grâce à sa pension, rend-elle visite chaque année à un jeune couple des beaux-quartier? Jusqu’où travailler dans un peep-show peut il être de la prostitution? Et en plus cette famille tellement asociale et marginale trouve la force et l’amour de recueillir une petite fille maltraitée.

une_histoire_de_famille_-_kore-eda_-_2018

Le cinéaste  aborde au travers de ses vies mêlées la condition des enfants : de la violence, à la petite délinquance;  de l'abandon,  et parfois du manque cruel d'mour. 
Bienvenue dans un Japon pauvre et marginal à l’equilibre de survie très précaire.
Malgré la noirceur du propos cette histoire de famille est un film très doux, très tendre aux images belles et à la mise en scène,  minimaliste mais très composée, 
mais son épilogue un peu amer, laisse un goût étrange.
Une palme d’or méritée?? difficile à dire  surtout qu'on a certainement  préféré “Tel père tel fils “ ou " I wish" dans ses oeuvres précédentes.. mais une palme qui récompense largement l'oeuvre d'un grand portraitriste des relations familiales..

Bande-annonce : UNE AFFAIRE DE FAMILLE

A noter en même temps que la sortie du film,  la publication chez JC Lattès de l'adaptation du scénario en roman par le réalisateur lui-même. C'est une première pour le cinéaste japonais qui à souhaité mettre en mots la trajectoire des héros du film. 
Kore Eda a éprouvé le besoin de retranscrire le scénario de son film et de l'étoffer par la langue romanesque et se prolonge  dans la force de ses dialogues et le développement psychologique des  situations et des personnages. UN complément idéal à la vision de cette palme d'or 

affairedefamillelivre

UNE AFFAIRE DE FAMILLE

  • De Hirokazu Kore-Eda, Corinne Atlan

  • Éditeur : JC Lattès
  • Parution :