jolis monstres

«  S’il y a une chose à savoir sur les New-Yorkais, c’est qu’ils ne s’inquiètent jamais. Ils sont bouffis d’ignorance, égoïstes, têtus comme leurs trottoirs.

Tous disent, Relax. Prends une taffe et détends-toi, bois un coup, viens danser sous les néons myrtille. Dans les coulisse du Pyramid, Miss Understood, Maze et Audrey White se trémoussent sur du Rick Springfield. Tout le monde est inquiet et personne n’en parle. Je téléphone à Bunny, à Angie. Elles me racontent que les soins intensifs des hostos sont pris d’assaut par des cas d’étranges pneumonies. »

Une rencontre dans un bar. Un homme aux mains tavelées et au regard triste, le jeune barman l’écoute. Il y a plus de trente ans ce vieil homme terne s’appelait Lady Prudence, elle était l’une des premières Drag-Queen, ces « jolis monstres » qui enflammaient les nuits New-yorkaises.

Une époque dans un autre siècle, où Madona n’était pas encore la Madone, Keith Haring juste un petit graffer qui amusaient les kids de Brooklyn en jouant à cache-cache avec la police municipale. Basquiat avait déjà du talent mais ne valait pas un clou.

Oui, Lady Prudence a connu tous ces gens et d’autres encore. Oui, Lady Prudence et ses amis ont pris  de pleine face la vague du SIDA, cette terrible maladie qui décime la nuit et la fête, funeste mariage d’Eros et Thanatos.

 Dis-moi lecteur es-tu prêt à marcher sur le côté sauvage ? Tu sais, comme dans la chanson de Lou Reed: “… doo, dooloo….Take a walk on the wild side…..doo, dooloo, dooloo, doo, dooloo… » Venus, Angie, Xtravaganza, Bunny ou Ginger t’accompagneront.

Lou Reed - Take a walk on the wildside

 Collages flamboyants, instantanés littéraires, polaroïds surexposés d’un autre monde et fragments d’une époque de pionniers ou plutôt de pionnières. « Jolis Jolis Monstres » un roman de la nuit, un poème fardé et pailleté, beau et triste comme lendemain de fête. Trente années d’une vie et une transmission.

Ecriture scandée telle une performance de Voguing, laissez-vous guider, Julien Dufresne-Lamy vous emmène rencontrer de beaux sauvages…doo, dooloo, dooloo…

 

Jolis Jolis Monstres - Julien DUFRESNE-LAMY