Baz'art  : Des films, des livres...
18 octobre 2019

Festival Lumière 2019/ « Hors normes » le nouveau bijou d’Eric Toledano et Olivier Nakache

 

IMG_20191013_173847

Cette année, le Festival Lumière a proposé plus de que d'habitude des avant premières de films sortis en salles, souvent en lien direct avec le Festival de cannes, vu les passerelles évidentes entre les deux festivals   personnalisé par un seul homme, Thierry Frémaux .

Dès dimanche,  le sus-nommé Thierry Frémaux a présenté le Toledano Nacache, présenté en clôture du dernier festival de Cannes, leur formidable  « Hors normes » en présence de leurs deux réalisateurs, Eric Toledano et Olivier Nacache (qui n'ont hélas pas répondu à LA grande question que leur a posé Frémaux, à savoir, qui fait quoi dans le duo?).

Nous étions  présents à cette avant première et, comme la grande majorité des spectateurs qui l'ont vu  sur la croisette et certainement comme tous ceux qui le découvriront en salles 23 octobre, nous sommes tombés sous le charme total de ce nouveau mircale du duo qui sait mieux que quiconque trousser un cinéma populaire intelligent, drôle et émouvant : 

Comment cette idée de scénario est-elle venue aux réalisateurs?

« Le silence des justes » et le « Relais » sont deux associations qui se battent pour donner une vie meilleure à des personnes autistes. Lors du débat, Eric Todedano et Olivier Nakache nous ont partagé leur cheminement en nous disant qu'au début il s'agissait d'un documentaire et que le sujet les avait tellement passionné et ému qu'ils ont décidé d'en faire un film.

Ces derniers ont vécu dans ces centres, ont admiré le courage et la bienveillance de ces éducateurs qui « oublient » parfois leur quotidien, leur famille pour offrir du bonheur à des jeunes "Hors normes".

Qui sont ces jeunes "Hors normes"?

Des binomes sont formés entre des personnes autistes et des jeunes un peu perdus pour diverses raisons.

Comment s'est fait le choix des acteurs? a demandé une personne lord du débat, ce à quoi les réalisateurs nous ont répondu que le duo Vincent Cassel et Reda Khateb leur est apparu tout de suite évident et effectivement, il est évident. Le duo est incroyable.

Qui sont les éducateurs qui viennent au secours de ces jeunes?

Bruno et Malik sont les deux protaganistes. On les voit tous les matins faire la tournée des établissements spécialisés pour sortir ces jeunes du cauchemar parfois, de l'enfermement.

Ils leur font faire des activités comme la patinoire ou les emmène voir les chevaux, scènes du film qui sont particulièrement marquantes.

entraide

 Comment est vue cette relation entre les jeunes et les "cas complexes"? Les jeunes qui s'occupent des personnes autistes craquent parfois, ne comprennent pas le comportement parfois « étrange », « décalé » et se découragent parfois face au « rejet » de ces derniers alors qu’ils tentent de les aider.

Y a t'il des personnes qui entravent le travail des éducateurs? 

Oui, les inspecteurs qui se permettent de juger leur travail et de dire que la plupart des éducateurs n'ont pas le diplôme adéquat. Mais, quand on regarde bien, on a nul besoin de diplôme dans ce travail, juste  beaucoup d'énergie et une bonne dose d' Humanité.

A un moment du film, on voit Bruno totalement d'abord désemparé puis vite  exaspéré devant les jugements des inspecteurs et où il détache chacune des photos des jeunes en leur disant "je vous donne. untel..", "je vous donne xx", "en fait,  je vous les donne tous".., afin que les bureaucrates se mettent à la place des éducateurs,  et là on voit le visage de ces derniers se tranformer et entrevoir  également une parcelle d'humanité dans les yeux de ces garants d'une administration souvent trop froide et rigide ..

joseph

Quels sont les personnages qui gravitent autour de nos jeunes et de nos éducateurs? 

La force des réalisateurs, qui l'avaient déjà montré dans leurs précédents longs métrages, c'est à quel point on  s’attache à chacun des personnages, même les plus petits rôles .

A côté des éducateurs, des jeunes, les rélisateurs nous donnent à voir également le regard des familles et en particulier celui de la maman de Joseph merveilleusement incarnée par Hélène Vincent que l'on voit souvent inquiète pour le futur de son fils et que l'on voit également émue aux larmes lorsqu'elle se rend au spectacle de danse des jeunes et qu'elle voit à quel point son fils est à l'aise.

Ou bien encore Dylan, ce jeune garçon des cités qui se retrouve un peu par hasard en formation dans l'association d handicap et d'insertion gérée par un Reda Kateb aussi chambreur que bienveillant, qui va trouver en Valentin,  le jeune autiste violent envers les autres mais surtout envers lui même, une sorte de miroir de sa vie pas facile, et va s'appercevoir que l'aider à vivre mieux donne également une sens à sa propre existence. 

maman jo

  Et s'il fallait quand même ne retenir qu'un seul personnage  de ce film Hors Normes? 

Sans hésiter Joseph. C'est le seul  autiste que l'on voit  en tentative d'insertion  dans le monde professionnel. Il travaille dans un usine,    à l'essai et Bruno va tout faire pour qu'il aille au bout de son essai, quitte à ne pas le rendre aussi autonome qu'attendu... Il faut dire que quand Joseph prend le métro, c'est toute une aventure, car   il ne peut pas s'empêcher de sonner la sonnette d'alarme, de plus il est fasciné par une de ses collègues et veut sans cesse lui faire des calins.

Bref, le film véhicule certainement sa dose de bons sentiments qui pourrait énerver les aigris et les pisses vinaigres, mais une chose est sure : si  tout le monde pouvait être hors normes comme ces jeunes qui sont au service des autres et comme ces « cas complexes » qui voient le monde autrement, le monde serait meilleur :).

Le 23 octobre, vous aurez, vous aussi la chance de découvrir ce magnifique film… et je vous le conseille plus que fortement.

Car une chose est sure, comment ne pas passer du rire aux larmes devant ce magnifique « Hors normes » ?

HORS NORMES - Bande-annonce

 

Commentaires
Pour en savoir plus

Webzine crée en 2010, d'abord en solo puis désormais avec une équipe de six rédacteurs selon les périodes. l'objectif reste le même : partager notre passion de la culture sous toutes ses formes : critiques cinéma, littérature, théâtre, concert , expositions, musique, interviews, spectacles.

 

Contact de l'administrateur

Envoyer un mail à l'adresse suivante : philippehugot9@gmail.com 

Visiteurs
Depuis la création 7 604 626
Fête de la musique 2024

 

La Fête de la musique revient ce vendredi 21 juin, pour sa 43e édition et s'apprête à réunir amateurs et professionnels autour d’un dessein commun : jouer, chanter, écouter et vibrer à l’unisson au sein de l’espace public.

« Faites de la musique » ! À l'heure du solstice d'été, ce mot d’ordre engageant va résonner dans toute la France métropolitaine et ultramarine, mais aussi à l’international puisque la Fête se décline désormais dans 120 pays.

Manifestation citoyenne, la Fête de la musique participe à la démocratisation de l’accès à la musique en allant à la rencontre de tous les publics, notamment les plus éloignés de la culture.

L’occasion cette année de mettre les fanfares à l’honneur. Une pratique artistique et collective activement soutenue par le ministère de la Culture à travers le Plan Fanfare, opérationnel depuis 3 ans.

FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION

FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION
Traditionnel rendez-vous jeunesse donné par Quais du Polar au mois de juillet, Polar en Vacances revient pour sa
9e édition les mardi 9 et mercredi 10 juillet 2024 afin de promouvoir la lecture auprès jeunes de 6 à 12 ans

Ce festival jeunesse gratuit s’inscrit dans le cadre des opérations Partir en Livre (CNL), l’Été culturel (DRAC Auvergne-
Rhône-Alpes) et Tout l’Monde dehors (Ville de Lyon). Quais du Polar propose aux petits et aux grands lecteurs de polar,
aux centres de loisirs et aux familles du territoire, de se réunir pour des ateliers d’écriture, d’illustration et de découpage,
des animations, ateliers, jeux et énigmes afin de fédérer les jeunes autour de la littérature.
 

Rencontres de Theizé
 

 

Les Rencontres de Theizé réinvestissent le château de Rochebonne pour une 13e édition, ces 14, 15 et 16 juin.

Huit nouvelles propositions de théâtre autour de la francophonie, de la poésie et du théâtre musical pour exprimer nos racines communes et notre humanité.

Bienvenue en utopie !

> Un festival de théâtre pour mettre en valeur le patrimoine.
Depuis maintenant 2012, le Théâtre en pierres dorées investit chaque année le château de Rochebonne à Theizé, le troisième week-end de juin.
Pendant trois jours, une dizaine de spectacles sont proposés aux habitants, dans la cour du château, sur son esplanade, dans sa salle des peintures mais aussi sur la pelouse, dans la bergerie ou un hangar de vignerons.

https://www.theatrepierresdorees.fr/index.php/les-rencontres-de-theize

 

 

Newsletter
144 abonnés
Suivez-moi