cora_dans_la_spirale_9782021431056_hd

"Cette vie là était la vie magnifique.Cora a l'impression qu'elle est révolue pour de bon. Les entreprises qui réduisent leurs couts se soucient assez rarement des conséquences induites sur la pratique du chant lyrique. Pierre et Cora entrent dans leur vie minutée, où les gestes chaque matin sont accomplis dans le même ordre, parce que l'expérience a prouvé que cet ordre était le plus efficace."


La fiction n'en finit plus en cette rentrée 2019 de nous donner des nouvelles du monde de l'entreprise et dans 99% des cas, elles ne sont guère reluisantes.

Après avoir imaginé un monde où des extra-terrestres décident de coloniser la Terre- trame lamba de SF, dans Défaite des maitres et des professeurs ( notre critique)  Vincent Message  nous livre ainsi une plongée haletante  et éprouvante dans le monde de l'entreprise un peu comme l'a fait récemment une formidable BD ou un non moins formidable film suisse.

Très souvent, ces oeuvres stigmatisent  l’hyper compétitivité du monde du travail, à la fois au niveau individuel (un employé par rapport aux autres) et collectif (la rentabilité d’une entreprise par rapport aux autres) qui entraine souvent la perte d'une partie de notre humanité.

Le texte de Vincent Message, qui n'a jamais travaillé dans une telle société mais qui a énormément interrogé de personnes du milieu pour cimenter sa fiction,  est  très ancré dans le réel et sur les jeux de pouvoir à l'intérieur de ce monde de l'entreprise où les mots optimisation, restructuration,  délocalisation ne font que  broyer l'individu.

Dans "Cora dans la spirale", on peut voir combien la situation  que vit Cora  employée dans une société d'assurances est  à la fois banale et terrifiante .

Si la description de cette descente aux enfers qu'on imagine inéluctable est racontée d'un oeil distancié, voire clinique, on aime l'empathie du romancier pour son perssonage  principal qui tente de garder sa part d'humanité  dans un système de management qui n'en possède aucunement.

On est un peu comme en apnée devant la spirale du titre qui emporte une Cora qui n'en peut mais et qui tente en vain de se raccrocher à sa bouée familiale pour se protéger des flots professionnels qui la noient. 

"Ce que les gens possèdent, je ne sais pas vous, mais moi mon expérience, c’est que cela les rend fiers. Et les assurances servent à cela : à ce qu’ils soient certains que ce qu’ils acquièrent en travaillant parfois très dur, ils vont le garder pour de bon. Certains que s’ils le perdent, on les dédommagera. Que la propriété privée est une chose solide, parce que c’est un droit naturel, et je dirais presque un droit sacré. "

Une lecture qui n'est évidemment pas un feel good movie, mais qui est assurément salutaire et essentielle pour comprendre notre société actuelle. 

"Cora dans la spirale" - Vincent Message - Seuil - 460 pages