mardi 16 juillet

Paradigma : une dystopie de très bonne tenue!!

   “Il fut un temps où la pauvreté n’était pas considérée comme un crime. Réfléchissez, tous…” La révolte sourde  #debout les damnés de la terre# , un flot de marcheurs, un tsunami de laissés pour compte est prêt à submergé Hollywood Boulevard.  #Debout les forçats de la faim#  Los Angeles métropole emblématique, la ville de tous les espoirs, de toutes les réussites se prépare à la cérémonie de la remise des Oscars.  Beverly Hills est fébrile mais c’est  la rue qui est malade de pauvreté et... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 27 juin

Au nom du père; Eric Maravélias : quand Philip K Dick rencontre Tarantino

    Au nom du père           Eric Maravélias   « Boris aurait bien aimé être comme son copain, insouciant et je-m’en-foutiste. Mais ce n’était pas sa nature. Enfant, il était déjà ainsi. Un examen, une simple dictée, un rendez-vous avec une fille…et il s’en faisait tout un monde. Il ne pouvait pas s’empêcher d’envisager le pire chaque fois. Et il faut bien dire qu’il se trompait rarement. » Paris 2023, la ville s’enferme dans un état d’urgence provisoire... [Lire la suite]
Posté par Michelio à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 13 octobre

C'est le coeur qui lâche en dernier : Margaret Atwood au panthéon des grands auteurs dystopiques!

      « La bande-son de Consilience retentit—c’est la musique de la construction de la grange dans « Les sept femmes de Barberousse »-- et le slogan apparaît en grosses lettres : CONDAMNĒS + RĒSILIENCE = CONCILIENCE. UN SĒJOUR EN PRISON AUJOURD’HUI ? C’EST NOTRE AVENIR GARANTI. » Enfin une formidable opportunité pour Stan et Charmaine. De toute façon après des mois de galère, avec pour seul domicile une vieille caisse à deux doigts de rendre ses bielles, ils sont prêts à tout accepter, même la délirante... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,