29 septembre 2017

Femme à la mobylette/ : Nos vies : la grandeur des gens simples

 «Petites gens ».: en voilà une expression, aussi idiote  que condescendante. qui voudrait entendre que les « grandes gens " existent... Cela dit, des auteurs français de cette rentrée littéraire n'ont pas peur de parler de ces gens et surtout cherche à redonner de l'honneur et de la dignité  à ces invisibles..Marie-Hélène Lafon et Jean Luc Seigle, deux auteurs confirmés de la littérature française nous livrent deux romans qu'on a eu la chance de lire et d'apprécier et qu'on vous présente en ce vendredi... [Lire la suite]

13 octobre 2015

Les Histoires de Marie-Hélène Lafon touchent au coeur

  « Jeanne pensa qu’elle ne ferait plus jamais l’amour, et, pour la première fois, elle eut un sentiment d’injustice. Injustice d’être née Jeanne, sœur d’une sœur qui avait déserté, fille d’une mère aux yeux durs, fille d’un père aux yeux trop mouillés ; Jeanne, elle, Jeanne de la terre, dont elle n’était plus, jeanne seule, jeanne pour mourir ; injustice d’être de ceux qui n’ont droit à rien. Elle n’avait pas la gorge serrée ; elle ne pleurait pas. Elle accompagnait son père au jardin. Elle préparait les... [Lire la suite]
Posté par Bazaart à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,