Intouchables_Omar_FrancoisLa semaine passée, grâce à la prolifération des films de qualité à l'affiche, mon article avait fait un malheur et notamment grâce à Hellocoton qui l'avait choisi pour sa une.

Cette semaine, retour à un peu plus de normalité, et surtout retour à des films plus modestes. Cela dit, pour le fan de cinéma à la fois exigeant et populaire que je suis, 3 films de ce mercredi ont parfaitement réussi à attirer mon attention, et je l'espère, aussi la votre.

Je vois au moins un point en commun entre les deux premiers films de ma sélection, à savoir qu'il s'agit d'une rencontre improbable entre deux personnes, dont l'un d'entre eux dans chacun des films est un type venant de banlieue. Une fois cela dit, les différences sont nombreuses entre les deux films, puisque  l'une est traitée de façon plus légère, et il s'agit d'une rencontre amicale, alors que dans l'autre, traitée comme une tragédie, est une rencontre amoureuse.

1. Intouchables :

Le pitch : A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié unique qui fera des étincelles.

Pourquoi je veux y aller : Voilà le genre de films qui a absolument tout pour me plaire grâce à plusieurs arguments du tonnerre:

-d'abord son intrigue de départ qui oscille entre rires et larmes, à travers cette rencontre entre deux personnalités opposées, postulat de départ qui a déja fait ses preuves avec d'autres grands films comme par exemple le Tandem de Patrice Leconte, un vrai chef d'oeuvre pour moi;

- un duo de metteurs en scène qui fait partie des plus prometteurs du cinéma français contemporain; les deux étant particulièrement doués pour trousser des comédies à la fois hilarantes et tendres

- un tandem d'acteurs qui semble, à ce qu'on dit, faire de vraies étincelles, et si Cluzet a déjà plus d'une fois montré l'étendue de son talent, celui d'Omar Sy ne demande qu'à éclore.


INTOUCHABLES : BANDE-ANNONCE Full HD

2.Loves and bruiseslove-and-bruises-5 :

Le pitch : Une jeune étudiante chinoise rencontre un jeune ouvrier qui tombe amoureux d’elle. Commence alors une histoire d’amour intense et passionnelle.

Pourquoi je veux y aller : parce que, si j'adore les comédies dramatiques, j'aime tout autant les tragédies amoureuses à la Roméo et Juliette;

 - parce que la critique semble dans l'ensemble sous le charme de ce film ( voir par exemple la très belle critique parue sur le site à voir à lire);

- parce que cela fait maintenant 3 ans qu'on attend Tahar Rahim dans un nouveau premier rôle après le Prophète, et parce que la France vu par un cinéaste chinois reconnu, forcément ca pique notre curiosité.


Love and bruises Bande-annonce

source3. La source des femmes

Le pitch: Dans une bourgade rurale du moyen Orient, un groupe de femmes devant faire des kilomètres à pied pour chercher l'eau du puits décident après un accident de faire la grève de l'amour pour alerter les hommes du village sur leur conditions de vie. La situation va vite devenir trés conflictuelle

Pourquoi je veux y aller : Parce que le réalisateur, Radu Mihaileanu est l'auteur du Concert et surtout de Vas, vis, deviens, qui m'avait énormement plu;

- parce que le film est une fresque féministe qui peut sensibiliser sur un sujet bien délicat;

- parce qu'il ya parmi les actrices, deux jeunes femmes toutes deux récompensées du césar de la meilleure espoir féminin Leïla Bekhti et Hafsia Herzi,

- et enfin parce que le film, sélectionné en compétition officielle à Cannes cette année a parait-il beaucoup plu au président du jury, Monsieur De Niro himself, qui voulait le récompenser.


LA SOURCE DES FEMMES : BANDE-ANNONCE VOST Full HD

Voilà pour ma sélection, encore une fois purement subjective. J'aurais pu choisir Les Géants, le dernier film de l'acteur belge Bouli Lanners ( déja auteur d'Eldorado), qui a eu de bons échos à Cannes lors de sa projection en sélection parrallèle, mais sur le papier, cette histoire d'enfant fugueur n'est pas de celles qui me passionne le plus, et en outre,  la bande annonce m'a fait gentiment bailler. Peut-être je me trompe, mais quoiqu'il en soit, s'il en fallait en choisir qu'un, un seul film de cette semaine mérite, à mon sens, de remporter la mise et d'offrir aux Tolledano/ Nakashe la reconnaissance qu'ils méritent amplement, je veux bien sûr parler de mon premier choix, Intouchables.