Couv-Hopper-300x300Malheureusement, malgré mes souhaits posés ici même avant que l'exposition ne commence, je n'ai pas eu l'occasion de monter sur Paris et d'aller faire un tour du coté du Grand Palais pour aller jeter les deux yeux ( au moins ca) à l'evenement culturel de cette rentrée, à savoir l'exposition «Rétrospective Edward Hopper»,  commencé en 'octobre 2012, et qui après une prolongation de quelques jours, s'achèvera début février.

En même temps, je me console , en me disant que, vu l'affluence et les kilomètres de file d'attente chaque jour devant le Grand Palais,  il n'est pas sur que j'aurais vu grand chose de l'oeuvre exceptionnelle d'un des plus grands peintres que le XXeme siecle a connu.

Du coup, en lot de consolation, l'éditeur Prisma m'a très gentiment envoyé  Edward Hopper, de l'oeuvre au croquis, superbe ouvrage édité à l'occasion de cette rétrospective.

Car il faut savoir, ce que j'ignorais avant de lire ce document, qu'Edward Hopper a fait, tout au long de sa vie, l'inventaire de ses travaux, revisitant  ainsi son œuvre de façon exceptionnelle.

Il a exécuté, postérieurement à chacune de ses peintures, un croquis de la toile finalisée avant qu'elle ne quitte l'atelier.

 Pour la première fois, cet ouvrage de Rebecca Lyons met en parallèle les tableaux et les croquis correspondants, apportant ainsi un nouvel éclairage passionnant sur l'histoire et le sens de l'oeuvre d'Edward Hopper.

Consignées dans  plusieurs registres, les esquisses sont accompagnées de descriptions et d'anecdotes rédigées par sa femme, Jo depuis 1924 jusqu'à la fin de la vie d'Hopper. Dotés d'une valeur documentaire inestimable, ces livres de comptes constituent une véritable "biographie partagée", témoignant de la grande complicité du couple Hopper.

  Ce très beau livre  met en regard les croquis du peintre exécutés a posteriori dans des registres documentant son travail - registres tenus par son épouse, Josephine Hopper, artiste peintre elle-même - et les toiles correspondantes.

Ces registres expriment ainsi de façon unique les relations si singulières unissant un artiste et sa femme pendant 30 ans de vie commune et de rentrer dans l'intimité d'un artiste.

  Cet ouvrage permet de nous faire  redécouvrir l'œuvre de Hopper avec un nouvel œil et de s'immiscer dans l'envers du décor de chaque peinture. Consignées dans des registres, les esquisses sont accompagnées d'une multitude de détails rédigés par son épouse, de la technique utilisée jusqu'aux informations chiffrées de leur vente.

D'une valeur documentaire inestimable, ces livres de compte constituent ainsi une véritable et très belle «biographie partagée» qui témoigne de la complicité du couple. 

Merci aux éditions Prisma pour cette oeuvre qui met une petite baume sur mes regrets...