droledendroit2014_affOK

Ce festival "Drole d'endroit pour des Rencontres", organisé par le cinéma des Alizés de Bron, qui commence ce mercredi 22 janvier jusqu'à dimanche soir prochain, j'y étais déjà allé l'année dernière et j'avais pu voir quelques films en avant première (les très bons "Goodbye Morroco" ou  "Queen of montreuil" ) et y faire des rencontres avec des metteurs en scène réputés du cinéma français comme l'inénarable Jean Pierre Mocky avec qui j'avais passé un délicieux samedi après midi.

Car, ce qui est certain, c'est que ce festival situé pas loin de chez moi est une superbe opportunité de voir les films français qui feront 2014 avec de bien belles avant-premières, de voir ceux qui ont pu marquer 2013 ou qui sont passés trop inaperçus, et pourquoi pas d’en revoir certains, c’est surtout l’occasion pendant 5 jours de faire se côtoyer ceux qui font et ceux qui aiment le cinéma français de partager des moments avec des cinéastes passionnés, créatifs et engagés.

Parmi les invités, pas mal de filles au programme, dont la réalisatrice Dyana Gaye pour Des Étoiles, Marilyne Canto ici actrice et réalisatrice avec Le Sens de l’humour. Marie le Guerrec, accessoiriste, décoratrice, costumière depuis Haut les coeurs de Solveig Anspach viendra nous parler de leur dernière collaboration Lulu femme nue. Yaël Fogiel, productrice viendra présenter le dernier documentaire de Julie Bertuccelli La Cour de Babel quant à Dominique Cabrera elle nous accompagnera le dimanche pour nous parler de son film Grandir.

Jeunes réalisateurs, comédiens ou alors déjà bien installés dans le paysage cinématographique...seront également présents : Helier Cisterne pour son film Vandal, Bastien Bouillon pour 2 automnes, 3 hivers, Lionel Baier pour Les Grandes Ondes, Nabil Ben Yadir pour La Marche, Yann Gonzales pour Les Rencontres d’après minuit, Kaveh Bakhlian pour L’Escale ou encore Damien Gayet ( aucun lien avec l'actrice devenue star en une semaine), mathématicien qui viendra débattre à l’issue de la projection du dernier film d’Olivier Peyon Comment j’ai détesté les maths...

Pour la projection jeunesse, grand évenement à prévoir avec la projection en avant première de Minuscules La Vallée des fourmis perdues de Thomas Szabo, Hélène Giraud. Après la série pour la télévision, ils se sont lancés dans l’aventure du long métrage cinéma en cinémascope et 3D dans des décors magnifiques.

Et enfin, après Mocky l'an passé, une carte Blanche cette année est donnée à la gloire locale Bertrand Tavernier qui viendra nous parler de son dernier film Quai d’Orsay et nous invitera à voir, ou revoir Coup de torchon, un film pour lequel Bertrand Tavernier déclara à sa sortie en 1981 : "On fait des films pour se débarrasser de ses angoisses, de ses doutes, de ce que l'on n’arrive pas à communiquer par une autre voie, pour pouvoir continuer à vivre".

Bref, une chose est sure : j'ai quelques jours de congés devant moi que j'ai gardé spécialement pour l'occasion afin de pouvoir profiter à fond de ce qui est un des très rares festivals d'avant première dans le Rhône et je compte bien vous en parler avec comptes rendus critiques de films, et interviews de quelques réalisateurs présents!!