En l’espace de quelques années, OCS est devenu un des acteurs majeurs de la série en France, comme le prouve deux séries vues ces dernières semaines et vraiment épatante chacune à leur manière :

1. Irresponsable, une création décalée et drôle

 

irresponsable

 OCS City  a lancé en juin dernier  Irresponsable, sa nouvelle création, sur laquelle elle misait beaucoup lors du dernier Showeb séries.

A l'origine du projet, Irresponsable est né au cours de la première promotion « Création séries télévisées », lancée par la Fémis en 2013.

Voilà une création singulière pour une série décalée qui parvient avec beaucoup de réussite  à revisiter malgré- ou grâce à ?- une  économie de moyens le thème  un peu usité  de l’adulescence, sur un ton  novateur et singulier.

L’irresponsable, ici, c’est Julien, la trentaine, gentiment lunaire et débonnaire. Revenu vivre chez sa mère en banlieue parisienne, il tombe par hasard sur Marie, son amour d’adolescence, disparue sans explication et se découvre bientôt père d’un ado de 15 ans. Commence alors pour Julien un long périple vers l’âge adulte et ses responsabilités, élément, valeurs dont notre héros est  assez dépourvu comme le titre de la série l'indique…

irresponsal

Frédéric Rosset, créateur de la série, et Sébastien Chassagne, son acteur principal, sorte de Woody Allen français 2.0 sont pour beaucoup à la réussite de cette série très bien écrite et bien plus drôle que la moyenne des séries françaises, assez proche d'un univers à la Jude Appatow.

On aime le parti pris des créateurs  de laisser exister chaque situation tout en poussant les curseurs de la comédie, notamment en étirant les gags, parfois jusqu’à l’absurde..

Une série qui sait même être touchante par moments, et une réflexion finalement pas si bête  que cela, quand on gratte sous le vernis du  rire, sur cette génération de trentenaires avant la génération Y d'adolescents qui n'ont pas eu les moyens et l'envie de grandir..

 

 

 2. The Night Of, une série policière addictive

the-night-of-header

 La série TV  phare de l' été dernier,   nouvelle perle comme seule HBO en détient le secret, est une série policière  composée d’une seule et unique saison de huit épisodes. ortée par deux pointures pour ce qui est du casting, à commencer par le gigantesque John Turturro et le vraiment impeaccable Riz Ahmed- vu notamment dans Night Call.

THE NIGHT OF, nouvelle mini-série d’HBO de huit épisodes, diffusée en US+24 sur OCS City et adaptée de la série britannique Criminal Justice (2008), se singularise par son approche personnelle.

Une série prenante  et superbement écrite qui sonde l’univers du crime à New York, en partant d’une enquête policière pour arriver à l’univers carcéral et aux aspects politiques.

Un synopsis à première vue plutôt simple- un jeune homme se réveille un matin avec le corps d'une jeune fille rencontrée la veille lardée de couteaux sans qu'il ne se souvienne de rien- , mais le récit est captivant, et surtout possède un regard assez critique du système judiciaire américain mais aussi de sa société, une critique sensible et subtile.

night

 Ecrite par Steven Zaillian (scénariste de La Liste de Schindler et de Gangs of New York) et Richard Price - auteur de romans policiers particulièrement brillants  , les deux créateurs de The Night Of nous cette série totalement époustouflante et humainement parfaite, dans une ambiance froide et déchirante, où se mêlent enquête, frustration et psychologie.

  The night of suit à la manière d’un documentaire qu’apparaissent les enjeux et les différents protagonistes de la série, pose la question du racisme aux Etats-Unis et de son évolution ; un racisme exacerbé envers la communauté arabe

UNe série qui dévoile avec un vrai brio les principales failles d’une justice américaine protocolaire et finalement indaptée à l’humain.  Une des grandes séries de cette année 2016!!