clip_image004[2]

Une jeune femme, apeurée par la vie, se retrouve on ne saura jamais trop comment au bord d'une falaise en talons hauts, s'adressant à un mystérieux interlocuteur qui semble prendre un malin plaisir à la voir aussi apeurée.

  La Tour de Pise », c’est l’histoire d’une fille aussi penchée que la tour du même nom qui a peur du monde, qui a peur d'aimer,Va-t-elle surmonter sa peur du vide et réussir à sauter ?

Avec ce beau monologue raconté avec humour et tendresse, Diastème, aussi doué en dramaturge qu'en cinéaste prouve qu'il n'a pas son pareil pour décrire avec justesse les contradictions et les névroses des êtres humains qui n'ont rien de super héros.

Un beau texte sur la confiance en soi, la nécessité de dépasser ses peurs les plus intimes et les plus enfouies.

Toutes les peurs sont ici abordées à travers ces souvenirs d'enfance et de jeune adulte :  la peur de s'engager, la peur tomber, celle d'être ridicule, celle d'échouer, et un texte qui résonnera forcément profondément en chacun de nous.

Une confession tragi-comique, qui doit énormément à la belle prestation de sa  comédienne Suzana JOAQUIM MAUDSLAY qui assure aussi la brillante et disccrète de ce seul en scène qui a été joué pour la première fois au off au théatre de la Luna en 2006 et qu'on est ravis de découvrir pour cette édition 2006.