unnamed-14

Le 6 avril dernier,  est sorti " Sainte-Victoire" le formidable premier album d’une jeune chanteuse dont on avait déjà énormément aimé l’EP l’an passé « Monstre d’amour » (un EP pù elle chantait le déchirement et le renoncement amoureux comme personne).

Il faut dire que même si elle a tout juste 25 ans, Clara Luciani, puisque c’est de celle qu’il s’agit,  a déjà pas mal bourlingué niveau musique : elle notamment été  la voix du collectif bien azumité  La Femme,  puis a également officié au sein du duo Hologram.

On a également pu l'apercevoir en première partie d'artistes aussi talentueux et confirmés que Biolay ou Lavilliers, et on l’a même entendu  collaborer sur des disques d'artistes aussi divers que  Nekfeu ou  Calogero (dans le beau duo «  on se sait par cœur » ), sans compter qu’elle a lauréate du prestigieux prix des Inrocks Lab en 2016.

Bref, on a affaire à une artiste complète et autodidacte  qui manie aussi bien la guitare électrique que le synthé pour des influences plutôt pop-rock.

Un univers pleinement symbolisé par le premier extrait de l’album  « La grenade » particulièrement explosive et résolument féministe dans laquelle Clara L prévient les jeunes garçons qui voudraient se frotter à cette grenade qui ne demande qu''à être dégoupillée.

Les influences de Clara sont de haut standing, de Françoise Hardy- qui a récemment validé sa jeune disciple à la grande joie de cette dernière- à Barbara, Blondie, Lana del Rey ou Nico et elle parvient à transcender et rassembler toutes ses inspirations dans un mélange aussi ambitieux que pleinement convaincant.

La jeune marseillaise a ainsi peaufiné ce premier album qui réussit le tour de force d’être à la fois sombre et lumineux, poétique et âpre dans un seul et même élan.

clara

Il faut dire que Clara possède une grâce qui force autant l’admiration qu’elle déconcerte, réussissant à mêler la rage de sa guitare, la densité de ses textes et la fascination liée à sa voix à la fois grave rocailleuse et terriblement envoutante et sensuelle.

Sur ce premier album, Saint-Victoire, qui comparé à "Monstre d'Amour",  montre que la miss a digéré ses échecs amoureux et montre une force et une détermination qui fait du bien, on retiendra tout particulièrement  le très beau «Drôle d'époque», le déjà cité "la Grenade" ou encore "Les fleurs", une fort belle tentative d’introspection, dans laquelle la demoiselle affirme sa jalousie face à la beauté muette des fleurs.

Je pense aux fleurs
Qui sont parfaites
Qui n'ont pas d'autre rôle que de l'être

Je pense aux fleurs
Et c'est bête
Mais j'envie leur beauté muette

De notre côté, inutile de vous dire que nous n'avons  aucune envie qu’elle devienne muette, cette chère Clara, car la beauté, elle l’a assurément, et cela fait un bien fou à la Chanson Française...

 

Premier album "Sainte-Victoire" sortie le 6 Avril & en live au festival Days Off le 7 Juillet & le 11 Octobre à la Gaite Lyrique