23 août 2018

Les vieux fourneaux : une excellent BD, un film médiocre

97dbbb532638dc1df2acfce8f1f89

 qui met en images les bulles de la bande-dessinée franco-belge de Wilfrid Lupano et Paul Cauuet, dans laquelle trois vieux amis se retrouvent pour l’enterrement de la femme de l’un d’eux. Le point de départ d’une folle aventure qui va les amener à régler de lointains secrets enfouis depuis des lustres

Deux vieux papis tout vermoulus Pierrot et Mimile, Sophie une jeune femme enceinte  de 7 mois dans la camionnette d’un théâtre de marionnette ambulant poursuivent Antoine un autre vieux papi tout aussi vermoulu mais très énervé et avec un fusil.

 

Résultat de recherche d'images pour "les vieux fourneaux bd"

Il vient d’apprendre qu’il y a quarante ans sa femme Lucette, enterrée depuis peu, a eu une aventure avec Garan-Servier le patron des laboratoires du même nom qui les employaient tous les deux.Son sang n’a fait qu’un tour, pour l’honneur d’un vieux syndicaliste il n’y a pas de prescription, et ce n’est pas les 900 kilomètres qui le séparent  de la retraite Toscane de son ancien patron qui l’arrêteront. Antoine, Mimile et Sophie parviendront ils à empêcher le règlement de compte entre septuagénaires ?

 

les_vieux_fourneaux_film-3

Ce "Road-comix" improbable est un prétexte pour Lupano, scénariste de talent, pour nous entrainer dans une histoire de France que souvent on oublie : le monde des ouvriers et employés, lesluttessyndicales, une France de combats. Sophie,  Pierrot et Mimile ont neuf heures   pour se connaitre et se raconter, il faut dire que les Papis, toujours en guerre contre l’injustice, ont toute une vie de révolte à transmettre et Sophie a, elle aussi, pas mal de choses à dire sur l’héritage des trente Glorieuses.

Le dessin semi-réaliste de Cauuet est vif, le trait rapide sert magnifiquement une mise en scène intelligente, Lupano sait raconter une histoire et rendre ses personnage attachants, les dialogues souvent drôles ne masquent pas la profondeur du propos : l’engagement, les choix et les doutes de toute une vie…du bien bel ouvrage,  mais hélas qu'on ne voit pas à l'écran.  Cette adaptation de la BD de Lupano et Cauuet peine à retranscrire la verve comique de Wilfrid Lupano le scénariste de la BD  pourtant crédité au scénario du film, 

les_vieux_fourneaux_film-4 (1)

Le trio des Affreux est dessiné à très gros traits et ses interprètes, Pierre Richard en premier  ont une nette tendance à surjouer) : , Mauvaise direction d’acteur ou comédiens totalement en roues libres qui cabotinent à outrance, le casting qui devait faire l'atout principal du film est sa principale faiblesse.

Le film peine un peu à trouver son rythme,, la mise en scène est particulièrement  plate.... Restent quelques moments à la fin du film de mélancolie plutot bienvenue et un film qui commence très mal, finit un peu mieux mais n'en demeure pas moins une nouvelle adaptation de BD ratée, qui vient aggrandir la liste déjà nombreuse..

Bande Annonce Les Vieux Fourneaux

 

 


 

 

Posté par Bazaart à - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Les vieux fourneaux : une excellent BD, un film médiocre

Nouveau commentaire