Baz'art  : Des films, des livres...
29 août 2018

UNDER THE TREE (critique) : auprès de mon arbre, je vécus malheureux....

 

under

Alors que  le  très beau Heartstone vient de sortir en DVD et l’excellent Woman at War  nous ont récemment enchantés,  un nouveau film venu d'Islande  était  cet été sur nos écrans, prouvant la grande vitalité de cette cinématographie d'un pourtant petit pays.

Le film UNDER THE TREE , sur nos écrans depuis  le 15 août,  est le troisième film d’Hafsteinn Gunnar Sigurðsson, après notamment des études à l’université Columbia à New York.

Le film a remporté sept des douze Edda Awards (meilleur film, directeur, scénario…) pour lesquels il était nommé cette année, c’est-à-dire les équivalents islandais des César en France, ou des Oscars aux États-Unis.

Si le film a été vendu comme une comédie noire d'un humour très islandais , à savoir autant salvateur que féroce, Michel qui l'a récemment visionné au Comoedia en a une vision un peu différente  : 

 

 1504180548038_0570x0400_1504180638907

 

 Une jeune femme gênée par l’ombre d’un arbre sur sa terrasse ( si,si il y a parfois du soleil en Islande), un jeune père de famille modèle surpris par son épouse devant une  sextape, une mère rendue folle de chagrin par un deuil impossible.

Deux maisons mitoyennes dans une banlieue triste et une spirale de violence ordinaire se met en marche.
Ce n’est pas une comédie, plutôt un drame de la vie familiale avec voisinage toxique, une sorte de drame bergmanien sur un deuil pathologique qui peut déboucher sur une folie incontrôlable.

Under-the-Tree

Car "Under the three", c'est aussi -et surtout- le portrait d’une femme allant au bout de sa folie.
Image froide, acteur habités, scénario à plusieurs lectures, il est vraiment dommage que Gunnar Sigurson est opté pour le naturalisme dans sa réalisation, on imagine quel trhiller auraient réalisé Roman Polanski ou David Fincher avec une histoire pareille.
Mais en cette fin d’été caniculaire un petit voyage dans la banlieue de Reykjavik,  ça ne se refuse pas.
 
 

Commentaires
Pour en savoir plus

Webzine crée en 2010, d'abord en solo puis désormais avec une équipe de six rédacteurs selon les périodes. l'objectif reste le même : partager notre passion de la culture sous toutes ses formes : critiques cinéma, littérature, théâtre, concert , expositions, musique, interviews, spectacles.

 

Contact de l'administrateur

Envoyer un mail à l'adresse suivante : philippehugot9@gmail.com 

Visiteurs
Depuis la création 7 604 626
Fête de la musique 2024

 

La Fête de la musique revient ce vendredi 21 juin, pour sa 43e édition et s'apprête à réunir amateurs et professionnels autour d’un dessein commun : jouer, chanter, écouter et vibrer à l’unisson au sein de l’espace public.

« Faites de la musique » ! À l'heure du solstice d'été, ce mot d’ordre engageant va résonner dans toute la France métropolitaine et ultramarine, mais aussi à l’international puisque la Fête se décline désormais dans 120 pays.

Manifestation citoyenne, la Fête de la musique participe à la démocratisation de l’accès à la musique en allant à la rencontre de tous les publics, notamment les plus éloignés de la culture.

L’occasion cette année de mettre les fanfares à l’honneur. Une pratique artistique et collective activement soutenue par le ministère de la Culture à travers le Plan Fanfare, opérationnel depuis 3 ans.

FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION

FESTIVAL JEUNESSE POLAR EN VACANCES, 9 e ÉDITION
Traditionnel rendez-vous jeunesse donné par Quais du Polar au mois de juillet, Polar en Vacances revient pour sa
9e édition les mardi 9 et mercredi 10 juillet 2024 afin de promouvoir la lecture auprès jeunes de 6 à 12 ans

Ce festival jeunesse gratuit s’inscrit dans le cadre des opérations Partir en Livre (CNL), l’Été culturel (DRAC Auvergne-
Rhône-Alpes) et Tout l’Monde dehors (Ville de Lyon). Quais du Polar propose aux petits et aux grands lecteurs de polar,
aux centres de loisirs et aux familles du territoire, de se réunir pour des ateliers d’écriture, d’illustration et de découpage,
des animations, ateliers, jeux et énigmes afin de fédérer les jeunes autour de la littérature.
 

Rencontres de Theizé
 

 

Les Rencontres de Theizé réinvestissent le château de Rochebonne pour une 13e édition, ces 14, 15 et 16 juin.

Huit nouvelles propositions de théâtre autour de la francophonie, de la poésie et du théâtre musical pour exprimer nos racines communes et notre humanité.

Bienvenue en utopie !

> Un festival de théâtre pour mettre en valeur le patrimoine.
Depuis maintenant 2012, le Théâtre en pierres dorées investit chaque année le château de Rochebonne à Theizé, le troisième week-end de juin.
Pendant trois jours, une dizaine de spectacles sont proposés aux habitants, dans la cour du château, sur son esplanade, dans sa salle des peintures mais aussi sur la pelouse, dans la bergerie ou un hangar de vignerons.

https://www.theatrepierresdorees.fr/index.php/les-rencontres-de-theize

 

 

Newsletter
144 abonnés
Suivez-moi