innocents


"Je conclurai avec ce que Meadow m'a dit un jour sur le fait d'être artiste. C'est en partie une escroquerie. Et en partie de la magie."
Ancienne assistante de production dans le monde du cinéma,  Dana Spiotta a planté l'intrigue de son nouveau roman dans le milieu du cinéma, avec deux réalisatrices, amies d'enfance,  Meadow et Carrie, deux jeunes femmes aux destins et à la carrière bien différente.
Alors que l'une- Carrie  connait  rapidement un certain succès  avec des comédies féministes et acessibles, l'autre - Meadoow est restée dans un cinéma du réel, plus radical et plus confidentiel jusqu'au moment où une tierce personne, Jelly, adepte de conversations téléphoniques avec des hommes un peu perdus, va peut- être changer la donne quand Meadow se prend l'envie d'en faire l'objet de son nouveau film.
Ce livre découvert grâce à  la dernière Masse critique littérature  est une belle découverte. est l'oeuvre  d'une auteur peu connue en France mais qui a ses afficionados aux USA.
Dana Spiotta est une romancière que l'on compare parfois à Don de Lillo, qui a cautionné cette filiation, et il faut dire en effet que le style de Dana Spiotta  ressemble pas mal à celui de Don DeLillo avec des thèmes et une approche assez semblable..
Les innocents & les autres, est un roman exigeant qui tisse peu à peu sa toile aux ramifications nombreuses et s'avère être  belle réflexion  sur le processus de la création, et sur les relations  amicales ambigües,  car elles semblent plus servir à alimenter ses oeuvres que totalement desinteressés .
Un beau roman ambitieux,  traversé d'une  grande érudition, notamment en matière  de culture cinématographique ,  et une construction exigeante à travers les époques et les points de vue, mais qui n'empêche pas d'être constamment traversé par un vrai souffle romanesque et  de passionner le lecteur friand de roman intelligent et profond sur la création artistique. 

"Elle ferait de lui son coup de fil dominical.et au fil des semaines, il accepterait ses conditions. Il commencerait à aimer les jours qui le sépareraient du jour suivant."