viescolaire

 Le film « La vie scolaire »  de Grand Corps Malade et Mehdi Idir qui sort sur nos écrans ce mercredi,  était un des films qu'on attendait le plus en ce début de rentrée,ceci après le grand succès de "Patients" il y a deux ans qui avait même fini dans les premières places de notre top ten 2017.

 On ne pourra pas reprocher aux deux comères de parler de sujets qu'ils ne connaissent pas sur le bout des ongles : après  Patients, directement inspirée du parcours de vie du célèbre  slameur, La vie scolaire, est  plus influencé par les souvenirs de collège dans un collège des Francs Moisins à Saint-Denis, de  son compère Mehdi Idir, qui a réussi à tourner carrément le film dans le même établissement!

Résultat de recherche d'images pour "la vie scolaire film"

Utilisant tout autant leurs souvenirs d'école (ceux de Mehdi donc mais aussi évidemment ceux de Fabien), d'anecdotes glanées ici et là et d'observations que les deux compères ont été faire dans deux établissements de la banlieue parisienne (Francs Moisins et un autre du Val D'oise), le duo de Patients réussit la passe de deux avec une chronique sociale de très haut niveau, qui fait la part belle aux personnages finement cisélés et aux prestations d'acteurs idoines.

La bonne idée du film est que le récit est centré autour d'un personnage , plutôt peu vu au cinéma, de Conseiller Principal d'Education  (la radieuse et très talentueuse Zita Hanrot à qui les deux compères ont hésité avant de lui attribuer le rôle car avaient peur qu'elle soit trop connue pour le personnage) qui arrive dans le collège des Francs Moisins à Saint Denis autour de laquelle vont converger toutes les intrigues du scénario.

Cette jeune CPE, arrivée de son Ardèche natale, épouse un peu le point de vue du spectateur qui découvre avec elle les rouages et l'organisation de cette fourmillière à la fois bien huilée et générant pas mal de dysfonctionnements.

190618_16

GCM et Mehdi Idir prennent soin d'insuffler  à leur récit, qui prend racine sur un terreau social pas toujours des plus reluisants ( echecs scolaires, chômage, trafic de drogue, père ou conjoint en prison) une humanité et un humour salvateur qui fait un bien fou et qui tord le cou aux idées préconçues et aux discours trop manichéens qu'on nous sert souvent.

Faisant la part belle aux personnages, et donc aux comédiens,cette comédie sociale jubilatoire et très émouvante  réussit à trouver le ton constamment juste entre humour, tendresse et réalisme.

LaVieScolaire_FP3

Evitant, comme les réalisateurs l'avaient déjà fait avec "Patients", les pièges de la caricature et du larmoyant, "La Vie Scolaire" est un petit miracle de film, qui pourrait devenir culte tant il parvient à dire pas mal de choses intelligentes et sensibles sur notre société actuelle.

L'enthousiasme et la fraicheur des comédiens issus d'un casting hétéroclite où comédiens confirmés ( Zita Hanrot, Antoine Reinartz) cotoient des acteurs déjà présents dans Patients (Soufiane Guerrab, Alban Ivanov et Moussa Mansaly, tous excellents) et des jeunes élèves du collège Franc Moisins qui pour leurs premières expériences au cinéma s'en tirent royalement bien, achève de faire de cette "Vie Scolaire" une comédie (dramatique) aussi profonde que divertissante.

Un des rares films français de cette année qui ne déçoit pas les espoirs placés en lui! Bref, croisons largement les doigts pour que les 1.3 millions de spectateurs de "Patients"  viennent en salles et soit accompagnés par d'autres curieux qui ne seront pas déçus !!