Allez les salles devraient bientôt rouvrir dans un peu moins de  deux semaines désormais.

Cette semaine,  on a vu que les distributeurs commencaient à dater tous les films en attente. 

On va pouvoir chroniquer les sorties en salles des films qu'on a pu voir pendant le confinement et on commence par un long métrage présenté en fin d'année dernière  en avant-première au 12e Les Arcs Film Festival dans le cadre du Sommet Distributeurs/Exploitants, 

Un film  qui sera à l'affiche de quelques salles dès le 19 mai : 

letreintedoc120hd

En reprenant des études d’allemand dans une université de la région parisienne où elle s’est installée chez sa demi-sœur,  Margaux, la cinquantaine, va progressivement sympathiser avec un groupe d'étudiants forcément plus jeunes qu'elle et pas sur la même longueur d'ondes qu'elle.

Avec Aurélien notamment, étudiant sensible et avenant,  Margaux va peu à peu  se livrer et raconter qu'elle se remet difficilement de la mort encore récente de son mari.

 

letreinte5mobydickfilms

C'est sa reconstruction qu'elle est venue chercher en changeant de vie mais y parviendra-t-elle réellement ?

Premier long métrage de Ludovic Bergery , L'étreinte vaut en premier lieu pour le retour en premier plan d'une Emmanuelle Béart qui avait  pris  ces quinze dernières années ses distances avec le cinéma, préférant notamment le théâtre de Pascal Rambert.

 

letreinte4mobydickfilms

Notre Manon des sources a  traversé des épreuves et les années, et le rôle de cette femme un peu cabossée par la vie, qui tente une hypothétique renaissance est idéal, lui permettant de proposer un jeu sobre et totalement investi. 

Portrait de femme au tournant de sa vie qui tente de découvrir à nouveau un corps et une sexualité laissés en berne, L'étreinte a le principal défaut d'arriver après énormément de longs métrages sur le sujet, et le film de Ludovic Bergery dépassera rarement le sentiment de déjà vu assez prégnant.

Par ailleurs, le film donne l'impression d'avoir subi quelques coupes au montage et certains personnages secondaires (les étudiants ou la sœur jouée par Eva Ionesco) semblent avoir été sacrifiés ...

letreinte7pascalchantieretmobydickfilms

L'étreinte, et sa narration un peu décousue aux ellipses pas toujours très maitrisées et aux situations un peu archétypales ne convainc pas totalement...

Mais il séduit néanmoins par la sensibilité et la justesse  de certaines séquences, notamment les séquences de rapport charnel, réaliste et pudique.

Plus globalement, ce portrait de cette femme en pleine résilience arrive à toucher (mais jamais totalement bouleverser) par ce qu'il dit sur la solitude et la place  souvent difficile que les femmes qui ont passé la cinquantaine ont du mal à trouver.

,Mais L'étreinte vaut surtout,  on le répète , par le jeu intense et habité d'une Emmanuelle Béart qu'on est heureux de retrouver au premier plan, en espérant que la prochaine décennie lui permette de retrouver le chemin des tournages avec envie. 

 L'etreinte,de Ludovic Bergery

  •  Acteurs : Emmanuelle Béart, Eva Ionesco, Sandor Funtek, Arthur Verret, Vincent Dedienne, Tibo Vandenborre
  •  Distributeur : Pyramide Distribution
  • Date de sortie : le 19 mai 2021