modele concours (10) L'excellent comédien Laurent Lafitte, découvert il ya maintenant 20 ans  dans la  pourtant médiocre série Classe Mannequin et qui depuis a fait son  petit bonhomme de chemin, en passant notamment par la Comédie Française,  propose cette semaine en salles L'origine du monde,  sa première réalisation.

 

Un film qui aurait du sortir l'an passé ( et découvert lors du dernier Festival Lumière 2020) et qui va essayer de faire son chemin dans une rentrée cinéma quelque peu chahutée. 

On le voit bien avec les retours depuis sa sortie en salles mercredi dernier : tout le monde n'adhère visiblement pas au parti pris de Laurent Laffite, loin de là,  et pour notre part, on s'est bien déchirés sur cette proposition radicale de cinéma : 

modele concours (11)

Avec cette comédie provocante et décapante,  Laurent Lafitte balance un bon coup de pied dans la fourmillère de  la comédie hexagonale souvent de piètre qualité. 

Adaptation de la pièce de théâtre du même nom de Sebastien Therry, L’Origine du monde commence de façon totalement absurde : Jean-Louis (Laurent Lafitte) réalise en rentrant chez lui que son coeur s'est arrêté. 

Le principe du film repose sur un point de départ hautement  improbable et va  génèrer des situations absurdes et très noires qui diviseront forcément les spectacteurs en fonction de la sensibilité et du degrès de tolérance de celui ci.

L'origine du monde

Laurant Laffite nous l'avait dit l'an passé à Lyon : il souhaitait réaliser "un drame qui fait rire", et  on peut dire qu'il réussit largement son coup avec comédie qui repousse  souvent les limites  de la bienséance et du politiquement correct.

L'origine du monde n'évite pas certaines situations flirtant allègrement avec le malaise, il les provoque même, et  si certaines séquences fonctionnent moins notamment dans la seconde partie du film, l'ensemble prête largement à rire, pour qui aime l'humour noir et méchant!

Et surtout le casting est d'un grand niveau tant les acteurs semblent s'être amusés à tourner dans cette comédie pas comme les autres.

On pense  notamment  à Vincent Macaigne, qui s'est fait la tête de François Hollande pour l'occasion, Hélène Vincent, dont le personnage est pourtant particulièrement malmené ou Nicole Garcia hilarante en gourou hallucinée !

Bref, autant dire que j'adhère largement à cette prise de risque pour le premier long métrage de M Laffite! 

modele concours (12)

 Philippe , il faut que l on parle....

J ai vu hier un film que tu as aimé...un film lourdaud, patapouf, plutôt vulgaire et assez violent ....
Les acteurs, tous excellents deviennent impuissants à sauver cette grossière représentation de notre triste humanité...
Aucun personnage, ni aucune situation ne tient vraiment debout, c' est du théâtre de boulevard pour choquer le bourgeois. et finalement  très vieillot...

Content de ne pas avoir emmené  des proches que j'avais prévu d'amener au cinéma,  non par puritanisme,  mais par cinéphile.. ...
Je parle bien du film de Laffite, pas d'une adaptation  du nouveau  roman de Houellbecq..
Une question éfleure mon esprit à la sortie de cette purge cinématographique : Laurent Laffite- et Thierry Frémaux qui a âprement défendu le film  l'an passé pour Cannes et Lumière-  sont ils vraiment des cinéphiles et surtout ne seraient ils pas un peu de droite...???