17 mai 2011

les invités de mon père, du cinéma francais intelligent

Lucien Paumelle est un homme âgé, fier de son passé de résistant et fort de sa constante droiture. Un dimanche, il réunit sa famille pour leur présenter les sans-papiers qu'il a décidé d'héberger dans son appartement. Ses enfants font alors la connaissance de la petite Sorina et de sa maman, une jeune moldave resplendissante qui vient de signer un mariage blanc avec Lucien...

Après un premier film, ceux qui restent, qui m'avait tinvitesant bouleversé et enthousiasmé, Anne Le Ny  devait placer haut le curseur pour son second pour ne pas décevoir mes attentes.
Si le film l'atteint pas forcément les hauteurs  du précédent, essentiellement car le registre du film est plus léger, donc moins profond, l'auteur n'en creuse pas moins son sillon, dans la veine cinéma francais intimiste et sensible. Et surtout, les invités de son père brille pour l'intelligence de son discours, entre critique de la bourgeoisie de gauche et richesse des rapports père/enfants.

Sans jamais être moralisateur ni angélique ( la  jeune moldave, objet de tous les cataclysmes familiaux n'est pas vraiment une sainte, ce qui a pu faire grincer quelques dents), et porté par des acteurs jouant une partition parfaite, le film est largement dans le haut du panier du cinéma francais grand public.

Ce film est actuellement diffusé sur les chaines du groupe Canal Plus

Posté par filou49 à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur les invités de mon père, du cinéma francais intelligent

Nouveau commentaire