Parmi nos belles découvertes littéraires de ces dernières semaines, figurent deux livres qui n'ont pas grand chose en commun, à part leurs titres qui voient s'accoupler deux prénoms différents l'un avec l'autre. Comment ca, c'est un peu tiré par les cheveux comme point communs? Bon, ok, je vous l'accorde, mais par contre, croyez nous lorsqu'on vous dit que ces livres valent vachement le coup....(la première chronique est écrite par Michel, la seconde vient de moi)

1. Gaston et Gustave;  Olivier Frébourg ( Folio)

gaston-et-gustave-390137-250-400Pour Olivier Frébourg, la littérature est une obligation  et l’écriture une nécessité.  Olivier et Camille, déjà parents de deux garçons, attendent pour septembre la naissance de jumeaux. Weekend de Pentecôte, un voyage à Saint-Malo sur les traces des étonnants voyageurs déclenche un accouchement prématuré, l’un des jumeaux, Arthur, ne survit pas, Gaston, l’autre jumeau se retrouve au CHU de Rouen dans le service des grands prématurés. Rouen, qui est la ville de naissance  de Gustave Flaubert est aussi la matière fondatrice de  son œuvre. Tout dans la cité rappelle, à Olivier Frébourg, l’auteur de « Salammbô »  et en rendant quotidienne visite à son fils à l’hôpital, il va mettre ses pas dans ceux de l’écrivain.

Flaubert n’a jamais eu d’enfant, il craignait que le  mariage et la paternité tarissent son inspiration, il veut être libre et maman Flaubert n’est jamais loin. Frébourg lui veut être mari, père, écrivain et éditeur, est-ce possible ?

Voilà un bien étonnant récit qui oscille entre autofiction et biographie littéraire. L’écriture est sèche et nette qu’en elle décrit le quotidien des grands prématurés et de leur famille dans l’hôpital public, quand elle ausculte les dégâts occasionnés par la mort d’un enfant sur le couple. L’écriture devient ironique et Flaubertienne quand justement l’auteur nous entraine sur les pas du grand écrivain normand et nous en livre une drôle de biographie.

« Découvrir Flaubert à 14 ans c’est une malédiction. On ne peut plus se passer de lui » écrit Olivier Frébourg, il a réussi son pari, il nous émeut par un drame intime et personnel, et grâce à sa passion de la littérature nous donne envie de lire ou relire Flaubert.

2. Guillaume et Nathalie, Yanick Lahens (Sabine Wespieser éditeur)

guillaume-nathalie-1293399-616x0Voilà un roman que j'aurais pu inclure dans ma sélection des livres d'amour que j'avais faite pour la Saint Valentin, sauf que je ne l'avais pas encore lu à l'époque. En effet, second ouvrage du Prix Cezam littérature après la lettre à Helga, un autre roman d'amour, voici une preuve que la littérature haitienne est très interessante, et ne se cantonne pas à l'excellent Dany Laffériere.

 Yanick Lahens, la romancière - que je ne connaissais pas du tout- de ce Guillaume et Nathalie ( amusante coiencïdence, c'est le nom d'un couple d'amis à moi, c'était assez amusant de voir leurs noms sur le chevet de ma table de nuit), nous propose ainsi une histoire d'amour charnelle et impossible, entre deux haïtiens de classe moyenne qui se rencontrent très peu de temps avant le séisme qui a ravagé Haïti en janvier 2010 (le plus grand cataclysme de l'histoire  de l'ile,  faisant plus de 200 000 victimes).

Guillaume et Nathalie travaillent ensemble, il a près de 20 ans de plus qu'elle, n'ont pas forcément les mêmes gouts et les mêmes parcours de vie, mais savent tous deux, et ce, dès leurs premiers regards échangé,s qu'ils vivront ensemble une histoire qui sera bien plus qu'une simple liaison.

Grâce à la plume poétique, subtile et acérée de l'auteur, on croit fortement à cette histoire d'amour qui devient au fil des pages, à la fois poignante et captivante,  et sait formidablement éviter les pièges inhérents à un roman d'amour, en ne fonçant pas les deux pieds devant dans les clichés et  les stéréotypes.

Et surtout, ce beau et fort roman nous apprend énormément, mine de rien, sur cette société haïtienne contemporaine, qui tend  de plus en plus vers la paupérisation, une société empreinte d'un racisme latent mais incontestable, de culture vaudoue et d'une certaine lassitude. Une société dans laquelle un amour inattendu peut néanmoins survenir et tout bouleverser sur leur passage, aussi ephèmère soit il.

Une très belle histoire d'amour et un roman instructif sur un pays qu'on connait mal, bref que demander de plus?