3d-3Après il était temps, dont je vous ai parlé hier, voici une autre brève chronique d'un DVD sorti le mois dernier ( le 4 mars exactement chez Phéléas édition) d'un film qui a également l'amour en thème principal.

Il s'agit de "Tirez la langue mademoiselle", de  la cinéaste Axelle Ropert, que j'ai découvert en tant que critique de cinéma pour les Inrockuptibles, qui est parfois présente dans les chroniqueurs  de la seule émission de 'émission  critique du PAF, Le Cercle, où elle apporte un contrepoids plein de douceur mais plein de fermeté en même temps sur les films.

J'avais bien apprécié son premier film de cinéaste  La Famille Wolberg, dans lequel un François Damiens, pour s à l'époque son premier rôle un peu tragique, jouait un pater familias un peu débousollé.

 Avec ce "Tirez la langue mademoiselle",  Axelle Ropert transforme largement l'essai, avec cette histoire de femme partagée entre deux hommes, deux frères médecins qui travaillent dans le même cabinet, une histoire a priori banale, mais racontée avec ce qui faut de fantasie, de singularité, de douceur et de délicatesse

Axelle Ropert pose en effet, tout au long de son second long métrage, un regard plein d'acuité et d'originalité sur ses personnages et sur ses décors  en l'occurrence le Chinatown du 13ème arrondissement, rarement autant mis en valeur sur grand écran.

Les séquences, sans temps morts,  alternent entre vraie douceur et  éclats de violence, et abordent des thèmes aussi essentiels et variés que ceux de la  iliation, de la fraternité, la solidarité, la maladie, la trahison, avec ce qu'il faut d'humanité pour saupoudrer le tout.

Les dialogues sont souvent très percutants et pertinents, et les acteurs qui les prononcent sont parfaitement au diapason : Louise Bourgoin, lumineuse et touchante, tient de loin son meilleur rôle et Cédric Kahn, après une performance déjà remarqué dans Aliyah apporte ici un magnétisme et une ambivalence qui imprime terriblement la pellicule.Et on croit parfaitement à son duo de frères avec Laurent Stocker, alors qu'au départ vu les antagonismes physiques entre les deux hommes, c'était pas forcement gagné!!!

Bref, un fort joli film sur des personnages ordinaires et exceptionnels en même temps, et incontestablement une des excellentes surprises vus en DVD ces dernières semaines.

'Tirez la langue, mademoiselle' dans les salles