les soeurs quispe Comme je l'ai dit ce matin, on est quasiment comme un dimanche, donc, comme les dimanche en fin d'après midi,  j'ai l'habitude de parler d'une avant première d'un film qui sort le mercredi d'après, je ne déroge pas à cette régle et vous parle d'un film chilien vu en avant première il y a quelques semaines. Il s'agit du film " Les soeurs Quispe" qui est à l'affiche le 4 juin prochain et qui risque de sortir seulement sur quelques copies. 

Sélectionné à Cinéma en Construction 22 au Festival de Toulouse 2012, ce premier long-métrage a été  également sélectionné à la 28ème Semaine Internationale de la Critique de la 70ème Mostra de Venise (2013).

Basé sur un fait réel qui s’est déroulé en 1974, le film raconte l’histoire des soeurs Justa, Lucía et Luciana Quispe, bergères de l’Altiplano qui mènent une vie solitaire. Le deuil récent d’une soeur et les nouvelles arrivant de l’extérieur déclenchent chez les Quispe un questionnement existentiel qui va les conduire, inexorablement, vers une fin tragique.

Monteur et scénariste de diverses fictions et documentaires, le réalisateur chilien Sebastián Sepúlveda passe à la réalisation, en adaptant un fait divers emblématique de l’époque qui a vu l’arrivée de Pinochet au pouvoir.

Un fait divers frappant par son mystère et sa tristesse, que le cinéaste tente de narrer, par le biais d'images absolument magnifiques, qui se déroule dans le massif de l’altiplano, à 4000 mètres d’altitude.



Si le film bénéficie d'une photographie exceptionnelle, et d' un Cinémascope incroyable, le film est brut et sans aucune emphase et fantaisie. Et ce qui pourrait être une qualité se retourne un peu contre le film, qui est malheureusement un peu trop austère ( aucune musique à part le vent qui souffle très fort) , avec des dialogues très limités et des motivations de personnages vraiment trop opaques pour toucher vraiment.

Un film à conseiller à ceux qu'un cinéma brut et authentique ne rebute pas, les autres risquent par contre d'être assez hermétique à ce film beau mais trop froid...