On ne présente plus David Azencot, cet ancien « pubard » chroniqueur sur Europe 1, acolyte de Kevin Razy dans le « Rendez-vous » sur Canal + et star de Studio Bagel. Il se produit en ce moment sur la péniche de La Nouvelle Seine tous les mercredis, avec un spectacle corrosif : Inflammable. Si vous êtes du genre frileux, vous risquez de vous brûler avec cet humour au 5ème degré ! On vous aura prévenus...affiche-david2

 

"Si vous ne savez pas rire de tout, passez votre chemin" nous annonçait l'afffiche représentant un David Azencot à la chevelure enflammée, rappelant les symboles inscrits sur les produits dangereux...

On comprend rapidement pourquoi ce « one-man chaud » mis en scène par Olivia Moore s’appelle ainsi.

Pendant 1h15, le comédien met le feu aux poudres en s’attaquant à des sujets aussi délicats et aussi polémiques que la violence des religions, la théorie du complot sioniste selon laquelle le trajet de la manifestation du 11 janvier qui a suivi les attentats de Charlie Hebdo, aurait dessiné les contours de l’état d’Israel et selon lequel aucun juif n’a péri dans les attentats du 11 septembre car « tous les juifs avaient été prévenus »), les islamistes, le véganisme, le réchauffement climatique, la pédophilie (« juste un coup à attraper la varicelle »), les migrants (« c’est comme les enfants, ça me touche, mais c’est pas pour autant que j’ai envie d’en avoir chez moi ») et… les brocantes.

Avec un jerrican rempli de blagues aussi cyniques qu'audacieuses, il asperge son public qui explose de rire à chaque giclée. 

David Azencot

Si deux vannes jettent comme un froid dans l’assemblée, une quatrième arrive pour tempérer l’ambiance, la réchauffant d’un coup. Des rires francs éclatent, jusqu’à enflammer la salle. L’irrésistible cynisme de David Azencot nous pique les yeux, son humour noir arrive à nous faire rire des sujets les plus graves. Chaque sujet est abordé au vitriol et on se régale. L'audace de cet humouriste fait du bien, tellement de bien.

Chapeau pour ces deux blagues qui resteront gravées dans mon esprit : "les littéraires, ce ne sont pas ceux qui aiment lire, juste ceux qui ne savent pas compter" et "Desigual, c'est la marque fait par des aveugles pour les daltoniens".

 

DAVID AZENCOT - La publicité

 

« Inflammable » de David Azencot 

La Nouvelle Seine

3 quai de Montebello

75 005 PARIS

Tous les mercredis à 21h30