51vUVNDCxmL LEDUN, Marin, Un royaume pour deux, Syros, 2017

 

Non content d'être un très grand styliste du roman noir hexagonal dont on vante les mérites depuis près de 5 ans sur ce blog ,Marin Ledun  s’impose aussi de plus en plus comme un excellent auteur de roman jeunesse.
Un statut q'il prouve dans Un royaume pour deux, un  roman paru l'an dernier  aux  éditions Syros et qui fait partie de la sélection Romans jeunesse de Quais du Polar.

 Chaque été, Lola passe ses vacances chez sa grand-mère, à la campagne, loin des tumultes de la ville. Dans ce petit coin de paradis elle a fait son univers que ce soit au coeur des bois où tout en haut du cerisier dont elle adore les fruits.

Un jour, alors qu'elle est comme à son habitude tout en haut du cerisier, elle voit de loin sa maman arriver en voiture,  accompagnée d'un jeune garçon  syrien Aymen,  qui doit  passer quelques jours ici pour se ressourcer.
Après quelques résistances, voilà les deux nouveaux amis partis à la conquête des bois.  et ils vont vivre bien des péripéties jusqu'à ce danger survienne...
 " Lola prit un air mystérieux :
- qu'a t elle dit?
La voix d'Aymen tremblait un peu. Avant de répondre, Lola lui lacha la main, passa devant et baissa la tête pour franchir le mur.Aymen pénetra dans la ruine juste derrière elle."
Ce n'est pas parce que Marin écrit pour la jeunesse qu'il met de côté les caractéristiques qui font le sel de ses romans adultes : son engagement et son gout pour les questions sociales et d'actualité sont tout autant prégnantes que d'habitude.
Ici, le cas des réfugiés en France est étudié sous le prisme de l'humain et la relation entre Lola et Aymen interpelle car elle montre qu'une amitié est possible .Cette réalité est bien éloignée du quotidien de Lola.

Un royaume pour deux , qui exhume un petit parum nostalgique du  Club des cinq ou du Clan des sept d’Enyd Blyton  nous parle joliment sans manichéisme ni misérabilisme, de la souffrance et de la nécessaire  clandestinité.d'un jeune réfugié.

Un très beau roman jeunesse, qui parle d'amour d'amitié  et de tendresse. Ce n'est pas forcément un roman policier comme on l'entend  mais qui touche par la puissance de son sujet et la finesse de son traitement.

 

La sélection du Prix Jeunesse Quais du Polar / Ville de Lyon a été réalisée par Quais du Polar en collaboration avec la Librairie À Titre d’Aile.
Initié en 2015, ce Prix s’adresse aux élèves de 3e cycle, dans le cadre d’un projet mené en temps périscolaire. Il récompense un roman ou un album policier pour la jeunesse paru en 2017, et sera remis officiellement pendant le festival. Entre janvier et mars, les jeunes jurés des 13 écoles primaires participantes se familiarisent avec les 5 titres en lice au cours d’ateliers animés par les Ambassadeurs du livre, encadrés par l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) 
 
Lors des précédentes éditions, le prix a été remis à Séverine Vidal pour Drôle d’évasion (2015), Jean-Christophe Tixier pour Dix minutes à perdre (2016) et Aurélie Neyret et Joris Chambain pour Les carnets de Cerise T4 – La déesse sans visage (2017).
 
Les lauréats sont connus à l’heure du festival.