garance

Même si l'on pense suivre avec pas mal d'attention l'actualité de la chanson française, un certain nombre d'artistes prometteurs de cette chanson dite "à texte" que l'on ne cesse de défendre sur Baz'art, réussissent toutefois à passer régulièrement à travers les mailles de notre (finalement pas si solide) filet.

Heureusement,  chaque année, le OFF festival d'Avignon, qui contrairement à ce que l'on peut penser a priori,  ne propose pas que des pièces de théâtre ou des humoristes,  permet de rattraper certains de ses oublis en mettant à l'affiche un certain nombre de ses talents (prometteurs ou plus affirmés) de la scène française.

C'est ainsi que cette année, lors de ma première virée au sein du OFF (dont je vous ai rapidement parlé pas plus tard qu'hier, mais comme c'était en pleine finale de coupe du monde, vous n'êtes pas nombreux à l'avoir vu :o), mes déambulations m'ont trainé, un peu par hasard, ​ dans un petit théâtre, où je n'avais encore jamais eu l'occasion de trainer, alors qu'il est pourtant en plein centre d'Avignon.

Ce lieu c'est la Maison de la Parole (petite salle de 30 places seulement qui propose une programmation très diversifiée entre chanson, poésie et conte) où j'ai eu la chance de  découvrir en concert une certaine Garance.

 

 

J'ai d'autant moins d'excuse de n'avoir,  jusqu'à cette année, jamais entendu parler d'elle que Garance (Garance Bauhain de son nom complet) se produit sur les scènes de France et de Navarre depuis 2006, et qu'elle n'a donc rien d'une débutante.

En effet, elle à son crédit près de 400 concerts, un franc succès à Avignon l'an passé,  suivi d'une belle série au Théâtre de l'Essaïon à Paris et  Garance prépare même un troisième album pour 2019…

J'ai aussi appris, après coup, que Garance avait aussi collaboré, plus ou moins récemment , avec d'autres grands artistes de la chanson, Anne Sylvestre (qui dirigeait un atelier d'écriture dans lequel Garance a participé durant 5 ans)  mais aussi des artistes qu'on aime particulièrement comme Clarika , Gauvain Sers , dont elle a joué en première partie ou encore le génial Benoit Dorémus.

hexagone,mook,david desreumaux,garance,valentin vander,interview,mandor

 Par rapport à ces deux derniers artistes, les textes de Garance s'inscrivent dans une veine moins naturaliste, moins réaliste, en s'attardant plus sur des sensations ou des textes un peu plus abstraits, préférant s'attacher à dessiner un sentiment, une  sensation qu’à la description plate du quotidien. Son écriture réussit à être évocatrice sans être trop appuyée.

Présentant cette année ces morceaux dans le plus simple appareil (guitare-voix),  dans une version plus épurée que les versions studios mais qui se prêtaient parfaitement à l'intimité du lieu, cette heure de concert a permis de mettre parfaitement en avant le talent immense de Garance, à la voix aussi belle que la plume.

Cette jeune chanteuse a pu ainsi faire montre, au cours de ce concert avignonnais, d'une vraie personnalité, entre dérision et détermination, élégance et franc-parler dans son écriture.

 

 

 Il faut dire que la demoiselle, qui vient du Théâtre (elle a été un des nombreuses élèves du Cours Florent) sait tout autant construire ces chansons comme des mini pièces,  que les habiter et les  interpréter pour les transmettre avec l'émotion idoine au spectateur, avec des mélodies  qui pourraient paraitre parfois très simples, mais qui ont la particularité d'être toujours rythmées par la cadence du texte.

Parmi les petites perles que nous a livré Garance samedi après-midi, on relèvera notamment l'épatant " Jour de poisse"  un morceau que l'artiste nous a avoué avoir écrit  il y a déjà cinq ans et qui résonne pourtant parfaitement avec l'actualité #metoo puisqu'il traite, avec beaucoup d'acuité et de finesse, du harcèlement de rue.

   Certes, j'ai pu regretter un peu  la trop grande brièveté du concert, étant persuadé que la chanteuse en avait encore bien sous la pédale (de guitare), mais c'est le lot de l’Off d’ Avignon, car  on sait bien que tous les spectacles sont chronométrés pour laisser la place aux  artistes suivants.

Et puis, assurément, cette heure était largement suffisamment pour rendre compte de l'immense talent de cette Garance dont j'attends désormais les nouveaux albums et concerts avec une impatience non dissimulée.

 

 

 

 Garance/  A La Maison de la Parole, 7 rue prévôt 84000 Avignon.

Du 6 au 25 juillet 2018, tous les jours à 17h50 (sauf relâches les 12 et 19 juillet).

Le site officiel de Garance
Le Soundcloud de Garance

https://www.facebook.com/Garancemusique/