Capture d’écran 2018-10-04 à 15Manon Lepomme est une jeune ( elle a pas encore trente ans, et tous ceux qui ont dépassé cette tranche d'âge depuis plusieurs années considéront les autres comme jeune) comédienne belge vraiment prometteuse.

On a pu le constater en allant l'applaudir à la fin octobre au Complexe du Rire à Lyon, et la jeune ( allez on en remet une couche) artiste est jusqu'à la fin de l'année à Paris les mardi et mercredi au Palais des glaces.

J'avais  à vrai dire, déjà entendu parler d'elle  car elle  a profondément marqué les derniers festivals d'Avignon, elle a même été désignée révélation de l'humour au OFF 2017 ce qui pose son homme (sa femme plutôt), vu le nombre d'humoristes plus ou moins drôles qui s'essaient à nous faire rire au mois de juillet à la cité des papes.

Mais Manon se distingue largement de ses confrères et ses conseurs grâce à un ton et un humour assez décalés, qui aborde des sujets un peu passe partout sur le papier ( les régimes, les maisons de retraite le coup de foudre dans un bus, l'école ) mais avec une plume singulière  et  une energie particulièrement communicative.

Son accent et son humour belge mettent d'emblée le public dans sa poche d'autant plus que Manon aime l'impro,.

Cela se voit à la façon dont elle interragit avec le public et sort des rails du spectacle tout tracé ( vu qu'elle rejouait deux heures après son spectacle ce samedi soir là), le régisseur lui faisait signe d'abandonner toute veilleité d'improvisation et évidemment elle faisait exactement le contraire), et le public en redemande forcément tant Miss Lepomme fait preuve d'une répartie assez incroyable!

Accompagnée de son ennemi juré , un merveilleux ( ceux qui ne connaissent pas ne savent pas ce qu'ils perdent), celle qui a été pendant trois ans seulement  prof d'anglais arrive à nous faire hurler de rire de son expérience malheureuse de professeur et même en parlant de ll'Alzheimer de ses grands-parents.

_MG_9446

On aime vraiment bien le personnage un peu "bigger than life"  qu'elle déploire sur scène pendant son heure trente sur les planches...

Manon ne se ménage pas, et elle parait aussi attachante que  spontanée..M

Si quelques sketches n'échappent pas au piège du déja vu, l'ensemble est suffisamment bien foutu et plein de charme qui donne envie d'aller suivre attentivement sa carrière

Manon revient à Lyon dans quelques mois à l'Espace Gerson en mars 2019 on aura surement le temps d'en reparler d'ici là..