Affiche_French_Connexion_2019

Après le succès de la saison dernière, qui avait notamment démarré en fanfare  le Théâtre Comédie Odéon, a inauguré dimanche dernier, jour de l'armistice de la grande guerre,  la deuxième édition du Festival French Connexion !

À l’origine de ce projet musical, la passion et l’attachement à la musique et à la langue française ont réuni le Théâtre Comédie Odéon, A Thou Bout’d’Chant et Morpheus Production en 2017.

 "French Connexion", c'est surtout l'occasion de mettre en avant une nouvelle vague d’artistes et poursuivre le travail d’émergence autour de cette scène actuelle prolixe et créative ainsi que ( surtout?) la découverte de nouveaux textes.

 IMG_20181118_195730_256

 Pour cette année 2018, ce sont  l'excellent Gaël Faure et Frédéric Bobin qui ont eu l'immense honneur d'essuyer les platres pour la première de cette seconde édition

Le concert très acoustique de Frédéric Bobin fut un moment tout en douceur et émotion  mais  malheureusement qui nous a semblé assez vite un peu monotone ..Toutefois,  on l'avoue on était  pas super objectifs, car on était venus pour Gaël Faure  dont on entend beaucoup de bien depuis plusieurs années et pour le coup,  on ne fut pas déçu une seconde.

faure

 Gaël Faure a signé en janvier dernier :" Regain",son deuxième album  et on se dit  en l'écoutant sur la scène du Théâtre Comédie Odéon qu'on est très loin du jeune garçon de 18 ans un peu lisse découvert à la Nouvelle Star, la même année que Miss Dominique ( au fait qui a des nouvelles?)  .

On a eu devant nous pendant une heure trente un artiste particulièrement désireux de partager la diversité  musicale et textuelle de Regain et de faire découvrir à un public pas forcément très initié un répertoire aux sonorités  sensibles et séduisantes, qui savent remplir  les oreilles et le coeur.

Gaël, aujourd’hui trentenaire, et après un premier album il y a trois ans, déjà bien interessant mais plus mainstream et folk, propose pour son second album- écrit et composé notamment avec la famille Souchon au complet- un son plus synthétique,plus électro et des textes plus inattendus porté par trois musiciens particulièrement complices et aguerris.

Les textes de Gaël, ardéchois et fier de l'être,  abordent les problématiques de  la nature et l’écologie, ( le très entrainant « La Saison »,).,  la lassitude  morale ou physique des travailleurs ("Siffler" ou  le bien rock  « Éreinté ») ou bien encore  le miracle amoureux quand on ne s'y attend pas avec la sublime balade  « Traverser l’hiver" qui clôture ce beau set.

Gaël, plutôt très à l'aise sur scène, va faire  éclairer la salle à maintes reprises pour mieux voir son public, échanger avec lui en toute simplicite, et cerise sur le gâteau, réussir à faire siffler toute la salle du Théâtre de la Comédie Odéon avec le bien nommé "Siffler".

 

 

On a aussi beaucoup aimé ces moments suspendus, un peu  hors du temps, presque chamaniques, comme lorsque Gaël Faure a joué le morceau country « Colibri » et  le folk anglais ( écrit par Piers Faccini) « Only Wolves »

Il faut dire que Gaël  n’hésite pas à prouver l'élasticité de sa voix,  passant très habituellement du grave à des aigus assez remarquables et les histoires que nous a raconté  de cette belle voix Gaël ce 11 novembre au Théatre de la Comédie Odéon fut des plus singulières et touchantes...

Un bien beau souvenir de concert qu'on oubliera pas de sitôt et qui lance idéalement la saison French Connexion !

 Gael Faure only wolfes

 

 Courbes et lacets

 

 
Crédits photo : @nicolas_nova @fabricebuffart et Baz'art