Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baz'art  : Des films, des livres...
4 novembre 2019

Docteur Sleep (critique) : REDRUM X 2

 Mercredi dernier est sorti Docteur Sleep, la suite, presque 40 ans après, du cultissisme Shining de Kubrik. Réalisé par Mike Flanagan, et mené par un excellent Ewan McGregor,  on a vu ce nouveau film adapté d’un livre de Stephen King .

462340-doctor-sleep-bande-annonce-de-la-suite-de-the-shining

Eviv Nehpets Gnik....
 
Danny Torrance à bien grandi, seul, vivant le Shining comme une malédiction, il est devenu alcoolique et au bord de la clochardisation. Désintoxiqué en réinsertion dans une harmonieuse petite ville du New-Hampshire, il reçoit un jour un message psychique d’une adolescente qui lui demande de l’aide.
Elle est la proie d’un groupes d’homme et de femmes lumière ( l’enfant lumière était le titre français de Shining à sa parution en 1977), de tristes individus qui enlèvent des enfants possédant ce don mental et se nourrissent de leur dernier souffle pour devenir immortels.

redrum-ewan-mcgregor-docteur-sleep-640x360

Bien tout cela peut paraitre un peu compliqué aux réfractaires à l’univers de Stephen King, alors je résume: d’un coté une bande de routards cruels qui tuent de charmants bambins innocents, de l’autre un homme perdu et une jeune fille qui vont unir leurs forces pour mettre fin à leurs agissements.
C’est du Stephen King pur jus, petite ville de la cote Est, juste description de l’American way of life, l’enfance maltraitée que l’on retrouve dans tous ses romans, la solitude de l’homme, le mal en chacun de nous et l’alcool et les drogues comme remèdes toxiques.

docteursleep2

Et surtout le normal et le paranormal qui nous fiche une bonne vieille trouille et une sacrée pétoche devant de séduisants et super méchants.
Etant fan absolu de Stephen King, je serai évidemment d’une totale objectivité devant cette très bonne adaptation d’un très bon roman du King.
Comme toujours Ewan McGregor est craquant et  parfait en tendre égaré, Kyliegh Curran est vraiment convaincante en teenager assumant son pouvoir, Rebecca Fergusson et Zahn McClarnon sont des méchant de très bonne tenue.
Mike Flanagan réussit à prendre la suite de Stanley Kubrick sans avoir à rougir de la comparaison et ce n’était pas gagné. Son film, loin très loin des grosses productions clinquantes, nous tient en haleine jusqu’au final pas du tout happy. Cerise sur le gâteau, “Docteur Sleep” nous donne envie de voir, de revoir et de rerevoir Shining.

DOCTOR SLEEP Bande Annonce VF (2019) SHINING 2, Stephen King

Commentaires