unnamed (48)

 Auteur de romans noirs ou / policiers  d'une qualité assez exceptionnelle ( entre autres Robe de marié, Alex, Cadres noirs , Trois jours et une vie)  Pierre Lemaitre a été unanimement reconnu comme un des meilleurs écrivains hexagonaux  

Mais ce n'est  que depuis qu'il s'est essayé à la littérature dite blanche  avec "au revoir là haut",  qu'il fut récompensé par de très nombreux prix littéraires nationaux et courronné de succès avec le prix Goncourt dès son premier essai hors des rives du roman noir .

Auteur de roman noir ou Auteur de roman blanche, Pierre Lemaitre est un grand auteur tout court, tout le monde l'admet largement. 

C'est pour cela que la perspective de le rencontrer pendant un tête à tête d'une heure (on vous en reparle normalement rapidement) fait partie de ces privilèges qui ne peuvent se refuser. 

 Au revoir là-haut, immense succès critique et public était, même si l'auteur dit qu'il l'ignorait alors, le premier volet d’une trilogie consacrée à la période 1920-1940.  En 2018, il en publie le second volet, Couleurs de l’incendie, qui s’avère être un nouveau énorme succès. 

Miroir de nos peines, qui est sorti début janvier vient donc clôturer cette grande somme romanesque, roman feuilleton à l'image des romans d'Alexandre Dumas et de tout un pan de la littérature du 19eme siecle que son auteur dit adorer

Avec Miroir de nos peines, il clôt sa trilogie dite du désastre  consacrée à l'entre-deux-guerres, et nous transporte en pleine débâcle, à la veille de l'occupation allemande.

 

unnamed (47)

 Ce  récit palpitant sur fond de drôle de guerre, d’exode et de faux-semblants comporte un tas de personnages hauts en couleurs comme Lemaitre sait tant les croquer: Louise, la petite fille de "Au revoir là haut",  qui a désormais bien grandi , le caporal Raoul, perdu dans l'enfer de la guerre, Désiré, usurpateur de génie qui va endosser différents habits avec délectation ( et pour le lecteur aussi) ou encore Fernand, préfet de police partagé entre devoir civique et amour pour sa femme malade.  

Son évocation de la France de 1940 est magistrale, ses personnages attachants, son message fort. 

Comme son talent de feuilletoniste est toujours attaché viscéralement à sa plume,  Pierre Lemaitre n'oublie pas de soigner l'aspect romanesque de son oeuvre, et l'auteur sait y faire pour distiller à chaque page ou presque  rebondissements et suspense...

Aussi fluide que virevoltant, jubilatoire qu'intelligent, léger que pétillant, ce nouveau roman est un plaisir de lecture incontournable ..

Et puisque, comme on vous le disait en début d'article,  on a eu l'immense chance d'interroger son auteur lors de sa venue sur Lyon il ya quelques semaines,  on a prolongé ce plaisir et on devrait vous faire partager ce même plaisir d'ici peu. 

Crédit photo : © Samuel Kirszenbaum

 Miroir de nos peines, par Pierre Lemaitre, Albin Michel, 536 p., 22,90 euros.