Affiche-LVDCLe 24 Février 2021 sortira  "La Vie de Château",un programme d'animation de trois courts métrages distribués par Gebeka films..

En plus des courts métrages certes mignons mais  somme toutes assez anecdotiques que  sont "Parapluie" et "Pompiers" , on notera la présence du film donnant le nom au programme, à savoir "la vie de château "

Ce court métrage de Clémence Madeleine-Perdrillat et Nathaniel H'Limi, prix du jiry au festival d'animation d'Annecy en 2019 dans la catégorie Télévisions ( le film était d'abord prévu pour passer sur France Télévisions avant de sortir sur grand écran).

On revient de suite sur ce très joli court métrage.

La Vie de Château

Petite fille timide, Violette, huit ans perd ses parents dans un attentat à Paris; on devine même si cela est très subtilement esquissé  pour ne pas trop efrayer les enfants, qu'il s'agit de ceux du 13 novembre.Orpheline, elle est placée chez son oncle Régis, un géant un peu bourru et agent d'entretien au château de Versailles, qu’elle déteste parce qu'il sent mauvais et qu'il est tres bourru .

Ce duo improbable va devoir s’apprivoiser pour traverser ensemble le deuil…

La vie de château- avec ce titre en hommage à la jolie comédie de Jean Paul Rappeneau est  un très joli film d'animation, dont la narration évoque avec beaucoup de pudeur et  délicatesse le deuil et l’enfance, on pense parfois un peu à Amanda de Mikhaël Hers

 


la-vie-de-chacc82teau-01-730x437

L'illustration très " ligne claire " de Nathaniel H’limi  explore bien joliment les coulisses du château de Versailles .

Ces traits d'une grande bauté apportent  beaucoup de chaleur et d'émotion à l'ensemble, et les voix des excellents Frédéric Pierrot (dans le role de Régis, tonton maladroit mais au coeur gros comme ça) et d'Anne Alvaro, dans le rôle de l'assistante sociale  dévouée contribuent à rendre les personnages aussi attachants que poignants. .

 

 

 

 Vu dans le cadre des sommets du Festival des Arcs

Sortie Salle Le 24 Février 2021 • Distribution Gébéka

Adaptation littéraire par L’Ecole des loisirs