evolution fourreau dvd 3d

Kornél Mundruczó est un cinéaste hongrois qui compte parmi les  fidèles habitués du Festival de Cannes avec des films hongrois souvent très audacieux et experimentaux .  

On se souvient de son étonnant White Dog, qui faisait fait directement référence au  film de Samuel Fuller White Dog  avec un discours tout aussi réaliste, juste et intelligent ou bien encore de La Lune de Jupiter, improbable mais réussi mélange entre  :, Pasolini, Friedkin et Nolan.

 Plus récemment, avec Pieces of a Woman un long métrage Netflix, il suivait  la psyché d'une femme- Kirby- totalement dévastée par la mort de son bébé le jour de l'accouchement..
Pour son dernier film en date, EVOLUTION, il s’associe avec sa femme cinéaste pour parler de résilience après la Seconde Guerre mondiale.

Evolution_Stills_2880x2160-133_709g24_44 Kornél Mundruczó s'attache à montrer, à travers différentes générations marquées par l'histoire , les conséquences psychologiques de la Shoah; il questionne le poids de l'héritage historique et comment s'en affranchir.

"Evolution" compte trois tableaux de longueur inégale, filmés  tous sous le prisme de plans séquences d'une grande virtuosité.

On devine progressivement l’endroit et l’époque où se déroule le premier : il s’agit d’une chambre à gaz d’Auschwitz en 1945 où trois soldats de l’Armée rouge, sidérés, découvrent un bébé survivant dans une bouche d’égoût.
Ce bébé, c’est Eva, l’héroïne octogénaire du deuxième tableau filmé dans son grand appartement de Budapest au crépuscule de sa vie, avec sa fille Lena venue lui réclamer des papiers d’identité pour prouver sa judéité.
Le dernier volet du film se déroule peu de temps après le deuxième, mais à Berlin et on saisit alors qu'Eva est désormais installée, après son divorce, avec son fils Jonas, un jeune lycéen en butte aux brimades de ses camarades.

Evolution_Stills_2880x2160-133_709g24_46Subliment photographié par le chef opérateur  français Yorick Le Saux et produit par Martin Scorsese, Evolution est une fresque ambitieuse retraçant trois générations marquées par l'Histoire.

Si le résultat s'avère être un peu inégal (la première partie est de loin la plus réussie, alors que la deuxième est la plus maladroite et confuse), cette présentation en tryptique est une façon originale d'aborder des thèmatiques profondes et salutaires.

Dans le geste final de son tryptique, Evolution réussit à symboliser le côté transmissible des souffrances enfouies.  

EVOLUTION, produit par Martin Scorsese :en DVD le 4 octobre 2022 édité par Blaq Out