Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baz'art  : Des films, des livres...
23 octobre 2014

Michel Denisot nous livre ses (un peu ennuyeuses) Brèves de vie

brèves de vie

4ème de couverture :

Depuis son enfance à Châteauroux jusqu’aux marches de Cannes, Michel Denisot a traversé les décennies à un rythme effréné, mêlant son destin à celui des médias.
De la Tchétchénie aux tribunes du PSG en passant par Dharamsala et les États-Unis, de la boxe au cinéma en passant par la politique et le foot, la vie de Michel Denisot donne le tournis. À ses côtés, on pénètre dans les arcanes d’univers totalement différents, on rencontre en toute intimité les plus grandes stars – Mike Tyson, le dalaï-lama, Serge Gainsbourg, Marlon Brando ou Jacques Chrirac. On croise des personnages excentriques, charismatiques, surprenants, on assiste aux conversations des chefs d’État, on profite d’histoires croustillantes qui nous rendent familières les célébrités approchées par l’auteur.Michel Denisot nous livre, en passeur d’époques, des bribes de vies qui sont autant de séquences aussi improbables que jouissives.

Ce que j'en pense :

Michel Denisot  est quasiement au même titre qu'un Michel Drucker une figure incontournable de la télévision de notre enfance que j'ai vu depuis mon plus jeune âge (à l'époque de Mon Zénith à moi, ca nous rajeunit pas) et des matches de foot qu'il commentait avec Charles Biétry ( ca non plus d'ailleurs ca nous rajeunit pas :o).

Mais encore plus que Drucker, on sait très peu de choses de l'homme, tant il ne se dévoile jamais, préférant se cacher derrière un flegme un peu british et une personnalité consensuelle, à des années lumières de l'autre natif de Chateaurous célèbre, je veux bien sur parler de Gérard Depardieu.

 

5894756-le-grand-journal-michel-denisot-veut-finir-en-beaute

J'attendais donc énormément de  sa première autobiographie personnelle,Brèves de vies”,paru il y a quelques semaines aux Editions Fayard, et je dois dire que j'ai été un peu déçu du résultat final, tant on apprend finalement bien peu de chose de l'intimité de l'ex présentateur du grand journal,  désormais directeur de la rédaction du “Vanity Fair” France.

En fait dans ce livre, on n'est pas dans la biographie classique, Denisot a préféré compiler des anecdotes (plus ou moins croustillantes), sous forme d'un livre de souvenirs liées à ses différentes vies professionnelles, de président du PSG à porte étendart de la génération Canal Plus.  Le projet pourrait être original et intéressant, mais malheureusement la plupart des anecdotes racontées sont peu passionnantes, soit parce qu'elles ne nous apprennent rien de plus sur la personnalité en question, soit parce qu'elles sont vraiment dépourvues du moindre intéret.

On apprend notamment que Valéry  Giscard d’Estaing appréciait particulièrement les Miss Méteo du Grand Journal dont Louise Bourgoin, au point de leur proposer, en vain à chaque fois, de les raccompagner chez elles ou que Depardieu adorait boire des coups avec Jean Carmet et troubler le tournage d'un film de Pialat en pétant comme un fou, bref de rien nouveau vu ce qu'on savait déjà sur ces personnalités en question .

Denisot raconte également qu'il adore s’échanger des blagues par SMS à certaines stars amies, comme Frédéric Beigbeder ou Carla Bruni, mais vu les blagues en question, on pense qu'elles auraient certainement du rester privées sans que cela ne dérange personne.

 Heureusement, le livre arrive toutefois à séduire,  dans la manière dont Michel Denisot manie la distance et l'auto dérision,  lorsque le journaliste n’hésite pas écorner un peu son image  d'animateur et de gendre idéal. Témoin ces épisodes  où il a confondu Adriana Karembeu et Estelle Lefébure, remerciant la première pour sa venue au Grand Journal alors que c’était la seconde qui avait été invitée la veille ou bien le jour où il s’est adressé en anglais au président du CRIF, pensant qu’il s’agissait d’Harvey Weinstein.

Bref, une lecture idéale pour se divertir pendant les vacances de Toussaint, mais uniquement si vous aimez au départ Michel Denisot...les autres pourront passer leur chemin !

Commentaires