une heure

Présentation de l'éditeur : 

Totalement inédit en France, roman d'inspiration autobiographique, qualifié de Stoner néerlandais, Une heure avant minuit retrace le destin d'une petite fille passionnée de musique et celui de sa famille dans la communauté juive flamande de l'entre-deux-guerres.

 Dès mon plus jeune âge, j'ai entendu mon père répéter chaque jour ou presque qu'il avait gravement nui à ses semblables en n'embrassant pas la carrière d'entrepreneur des pompes funèbres. Il était profondément convaincu que, s'il l'avait fait, les habitants de la planète seraient aussitôt devenus immortels.

C'était un schlemiel, un bon à rien, et il le savait.

 Une œuvre drôle et poignante qui aurait pu élever Ida Simons au rang des grands noms de la littérature si son décès prématuré ne l'avait plongée dans l'oubli.

La citation :

 « Être adulte, c’était : raconter des mensonges, médire d’autrui, avoir des soucis d’argent et mal au ventre « 

  Notre avis  :

Jamais publié en France, une découverte inédite publiée chez Belfond Vintage en mars dernier, vous savez cette très belle collection de Belfond dédiée à des classiques oubliés de la littérature mondiale dont j'ai parlé à quelques reprises.

 Récit d'inspiration autobiographique, qualifié de Stoner néerlandais, Une heure avant minuit retrace le destin d'une petite fille passionnée de musique et celui de sa famille dans la communauté juive flamande de l'entre-deux guerres.

Gittel, cette jeune adolescente juive flamande nous raconte les déménagements imposés par les caprices de ses parents ; à Anvers où arrivent les premiers coupeurs de diamant, puis à la Haye et enfin à Berlin.

Fourmillant d’anecdotes familiales plus ou moins savoureuses, Une heure avant minuit est un beau récit initiatique comportant son nombre de joies et de trahisons dans la vie d’une jeune fille.

D’inspiration très autobiographique- Ida Simons  était également musicienne, ce roman est un peu comme le testament que cette auteur, décédée prématurément en 1960 un an après la parution de son livre nous aura laissé… Une vraie et belle curiosité littéraire…