Slam 1

SLAM de Partho Sen-Gupta,
Slam est l’histoire d'un emballement médiatique qui bouleverse la vie paisible de Ricky, un jeune Australien d'origine palestinienne. Lorsque sa sœur Ameena disparaît, elle est très rapidement suspectée d’avoir rejoint l'État islamique en Syrie. Qui doit-il croire lorsque le doute et la suspicion s’immiscent ? Son intuition ou les médias ?
Notre avis : Ce film qui nous vient d'Australie,  est plus que jamais "tristement d’actualité", il était daté pendant le confinement mais il sortira finalement le 20 janvier si les conditions sanitaires le permettent évidemment .
Ameeda une jeune australienne d’origine  palestinienne commence à se faire un nom, ses slams et ses poêmes pro-palestiniens enflamment la scène musicale de Sydney. 
Un soir après son spectacle elle ne rentre pas. Sa famille inquiète fait une déposition de disparition auprès de la police du quartier.
Mauvais timing, la Syrie détient un pilote australien en otage et les slams  de la jeune femme en font directement une terroriste en puissance. Pour la police une musulmane ne disparait pas, elle rejoint Daech.

Slam 3

La machine médiatique s’emballe mais  Ricky, son frère, qui ne peut se résoudre à une conclusion aussi simpliste, réussit à convaincre une policière de mener l’enquête.
Voilà un bien bon film, qui nous plonge dans le quotidien de la communauté musulman d’Australie.
Ce pays des kangourous à les même problèmes que nous de ce coté de l’hémisphère.
Racisme, nationalisme, communautarisme et difficulté de l’intégration.
Le suspens est bien mené, Ameeda est-elle une terroriste en puissance ? réponse dans les dernières minutes et donc une fin plutôt amère, quelle qu’elle soit.

Slam 4

C’est bien joué une mise en scène classique,  auquel on pourra reprocher parfois un coté un peu téléfilm peut-être ..
Le casting est très solide, notamment  Adam Bakri, le frère qui constitue une belle découverte et on aime beaucoup le personnage de la flic au trauma chargé, très bien incarné par Rachel Blake.....

SLAM de Partho Sen-Gupta,  AU CINÉMA LE 20 JANVIER 2021