Les nouveautĂ©s livres de poche  sortent en nombre en ce mois de mai  2023. 

 

Difficile de faire le tri dans cette multitude de parution. 

 

Heureusement, on en a sĂ©lectionnĂ© trois pour vous , trois valeurs sures qui nous ont particuliĂšrement Ă©patĂ©s : 

 Pete Fromm le lac de nulle part Gallmeister 

IMG_20230521_192604

 Le pitch : Trig et Al, frĂšre et soeur, jumeaux, n’ont plus de nouvelles de leur pĂšre, depuis 2 ans, quand ce dernier rĂ©apparait dans leur vie pour les embarquer dans une « derniĂšre aventure Â»: naviguer en canoĂ« les lacs du Canada pendant un mois. DĂšs leur arrivĂ©e, les tensions apparaissent et un malaise quant aux rĂ©actions du pĂšre s’installe.

La citation "Chaque matin, nous propulsons le canoĂ« sur la glace, le cƓur battant Ă  tout rompre. »

Pourquoi on a  aimĂ© ?

En relisant le paragraphe ci dessus, je me disais que ça pourrait Ă©voquer un roman de David Vann. Sauf que Pete Fromm a un univers beaucoup moins sombre et qu’il consacre une place beaucoup plus importante aux dialogues qu’à l’introspection.

On n'avait hĂ©las pas du  tout accrochĂ© Ă  son tout premier roman rĂ©Ă©ditĂ© en 2021 Indian Creek (et ses histoires de chasse),  et on avait  peur que le cĂŽtĂ© « nature writing Â» surpasse le reste et que cela m’ennuie. DĂšs les premiĂšres pages, Pete Fromm a balayĂ© trĂšs vite toutes nos rĂ©ticences.

Si les paysages du parc national canadien sont prĂ©sents comme les scĂšnes de pĂȘche et de camp, ce sont les relations familiales qui sont au coeur du lac de Nulle part comme dans le trĂšs beau Mon dĂ©sir le plus ardent.

Je ne vais pas trop spoiler mais comme cela tourne mal, le suspense augmente au fur et à mesure alors que les personnages principaux oscillent entre doutes, colùre, rancƓur, peurs, courage et espoir.

Le Lac de nulle part est un huis clos à ciel ouvert, écrit dans une langue organique.

Une fois de plus, la plume de Pete Fromm m’a embarquĂ© et j’ai eu bien du mal Ă  refermer ce roman pendant que je le lisais.  Dans le cadre majestueux des ter res sauvages prĂšs de la frontiĂšre canadienne, Pete Fromm nous livre un formidable roman sur le fragile Ă©quilibre familial.  

 2La fin des hommes, Christina Sweeney Baird- Gallmeister 

IMG_20230521_192559

 

 Le pitch :

L’histoire commence Ă  Londres, 5 jours avant le dĂ©but du flĂ©au en 2025 et par la « voix Â» de Catherine qui a un enfant de 3 ans et se demande, pressĂ© par son mari, si elle est prĂȘte Ă  une nouvelle FIV.

Dans le chapitre suivant, Amanda Ă  Glascow, mĂ©decin aux urgences Ă  l’hĂŽpital, constate un dĂ©cĂšs trĂšs soudain d’un homme, puis 3 puis 5. Elle alerte tout de suite les instances mĂ©dicales soupçonnant un virus nouveau et trĂšs contagieux mais on la prend pour une folle.

Le lecteur vit au fil des jours la propagation du virus (mortel et qui ne touche que des hommes) Ă  travers le monde et par la voix de diffĂ©rents personnages fĂ©minins. Face au deuil et Ă  une sociĂ©tĂ© complĂštement bouleversĂ©e, reconfigurĂ©e, chacun rĂ©agit Ă  sa façon.

Pourquoi on a aimé ?

Paradoxe d’un flĂ©au qui s’étend partout et donc d’un monde utra connectĂ© mais alors que tout le monde vit la mĂȘme chose, l’auteure suggĂšre la solitude, l’isolement de chacun (parfois mĂȘme rĂ©elle comme ce bateau qui va rester deux ans au large de l’Islande ou cette cabane dans la forĂȘt dans laquelle un ado est obligĂ© d’aller se rĂ©fugier pour ne pas ĂȘtre contaminĂ©).

La fin des Hommes interroge bien entendu sur la place des hommes dans la sociĂ©tĂ© (aussi bien dans la sphĂšre publique que dans la sphĂšre privĂ©e), sur le deuil, sur jusqu’oĂč un Ă©tat peut aller dans l’ingĂ©rence personnelle (ici au niveau des naissances) pour sauver un pays, une sociĂ©tĂ©.

Comme Catherine, Amanda et d’autres femmes sont des personnages rĂ©currents, la fin des Hommes arrive Ă  allier Ă  une tragĂ©die universelle une intimitĂ© profondĂ©ment bouleversante.
 

3. Les derniers jours des fauves, JĂ©rĂŽme Leroy ( Folio)

 

G06526

 Le pitch 

 L’intrigue des derniers jours des fauves se dĂ©roule au cours de la derniĂšre annĂ©e de mandat de la prĂ©sidente Nathalie SĂ©chard et la situation du pays est grave entre pandĂ©mie, canicule, Gilets Jaunes, conflits internationaux et montĂ©e en puissance de l’extrĂȘme droite.

La France dĂ©crite dans le livre de JĂ©rome Leroy est un pays Ă  bout de souffle, Ă©trillĂ©e par des annĂ©es de crises multiples et dont la PrĂ©sidente s’apprĂȘte Ă  lĂącher le pouvoir.

 Pourquoi on a aimĂ© 

En 2011 JĂ©rĂŽme Leroy  marquait les esprits avec Le Bloc passant en revue, sur l'espace d'une nuit, l'ascension durant 25 ans du Bloc Patriotique, un mouvement d'extrĂȘme droite, un roman noir corrosif et sulfureux qui avait Ă©tĂ© brillamment adaptĂ© au cinĂ©ma par Lucas Belvaux dans  ce qui est sans doute son meilleur film Ă  ce jour "Chez nous".

JĂ©rĂŽme Leroy  n'a eu de cesse dans ses romans de dĂ©crire le crique  politique et les batailles impitoyables que des gens se livrent pour la conquĂȘte du pouvoir et continue le faire dans son dernier roman, les derniers jours des fauves, aussi crĂ©pusculaire et fĂ©roce que ne le laisse entendre son titre.

JĂ©rĂŽme Leroy arrive Ă  raconter mine de rien la sociĂ©tĂ© et le rĂ©gime politique dans laquelle nous vivons dans un roman noir suffocant et  trĂ©pidant, sans le moindre  temps mort., avec des personnages trĂšs bien campĂ©s et des  dialogues finement ciselĂ©s.

Le monde raconté par Leroy ressemble forcément un peu au notre, mais de façon forcément plus exacerbée et terrifiant ( du moins c'est ce qu'on se dit en se rassurant)..

Peu de sentiments, de psychologique, beaucoup de  luciditĂ©, pas mal de noirceur, une dose de cynisme , une once de violence, mais aussi pour faire passer les choses avec finesses un peu de poĂ©sie, littĂ©rature et d' amour :  les ingrĂ©dients sont parfaitement dosĂ©s pour faire des  derniers jours des fauves  un roman qui force l'admiration Ă  tous les niveaux...