ami

 En ce jour de Saint Valentin, un petit retour sur Ami-Ami,  une comédie française romantique de très belle tenue vue à sa sortie il y a un mois et qui nous parle des aléas du coeur et des affres de Cupidon avec un plaisir assez communicatif.

Dans ce film, Victor Saint Macary- déjà à l'origine de l'excellent scénario du Brio d'Yvan Attal relance l’éternel débat de l’amitié homme-femme  et propose, fait assez rare pour être souligné, une comédie qui sort des sentiers battus et des ficelles narratives  qu'on voit  un peu trop habituellement dans les comédies françaises.

On aime particulièrement  le fait que  Saint Macary ne prone pas le gag pour le gag et tous ses dialogues et situation drôles servent le récit et contribuent à la sincérité qui se dégagent de son histoire de colocataires qui pourraient bien n'être plus que cela.

ami-ami-2-cliff-and-co

Le récit, écrit avec finesse et rythme par plusieurs co scénaristes ayant aidé favorablement le réalisateur pour son premier long  sert la part belle aux comédiens  qui imposent un charme évident, notamment William Lebghil  qui trouve un premier rôle à la hauteur de son talent arès plusieurs roles secondaires dans Chercher la femme, Les combattants ou Le sens de la fête et Margot Bancilhon, dont l'énergie et la vitalité font mouche.

  Mais de tous les comédiens,  c'est certainement  Jonathan Cohen qui remporte  tous les suffrages tant ses interventions déclenchent les  rires, et  comparé  notamment à sa prestation pourtant plus vantée dans le décevant Coexister prouve réellement ici la grande étendue de son talent.

 Si l'ensemble ne révolutionne pas le genre,  on ne pourra qu'être séduit par la drôlerie et l’originalité de plusieurs séquences parsemés par d' excellentes idées.

Le film finissant sa carrière en salles, n'hésitez pas à le rattraper dans les quelques dernières salles qui le passent ou guetter sa prochaine sortie en DVD.