bienaimeune-366349-jpg_238175Bon, j'en ai assez fait la pub comme cela dans mes derniers articles cinéma, ce premier jour ouvré de 2012 est  donc idéal pour vous donner la liste des 10 films qui m'ont le plus plu pour cette année 2011. Quand j'étais gosse, j'adorais me jeter en début d'année sur mes revues de ciné préféré pour pouvoir découvrir le top de la rédaction et des lecteurs. C'est donc à mon tour de proposer le plus modestement possible mon top de mes 10 meilleurs films, pris parmi les 58 films vus cette année (un peu plus d'un par semaine)

Comme tous ceux qui se lancent dans ce genre d'exercice, l'entreprise n'est pas évidente, et jamais totalement convaincante: on a tendance à retenir les films vus en fin d'année plutot que ceux du début dont les souvenirs sont moins vivaces, et puis il est difficile de comparer sur un même plan des films aux genres totalement différents. Et globalement, cette année cinéma 2011 était très bonne, tous les cinéphiles s'accordent à le reconnaitre. Ce qui est certain, c'est que ce top est totalement subjectif, et qu'on ne va pas forcément être des milliers à posséder les dix même numéros dans l'ordre ou le désordre.

Allez, je me lance, et comme j'aime les mises en scène et les (faux) suspens, je vous le donne à rebours, et vous donne le lien en cliquant sur le titre, sur mon billet écrit juste après la projection :

10. Une Séparation : Comme quoi, les séances de rattrapage , grâce àséparation mon vidéo club de quartier,  ont du bon, et des films ratés au cinéma, peuvent bouleverser mon classement final (même si ca n'a pas marché pour Incendies).

9. Toutes nos envies : Encore un film vu ces dernières semaines, comme quoi ce que je disais au début du billet se vérifie. Mais même plusieurs années après, je pense que je me souviendrais de ces personnages et de leur combat, tellement humain et digne.

alg_black_swan8. Black Swan : Bon, je sais, j'ai assez râlé sur ce blog contre les films exlusivement de metteur en scène, et celui là, à l'instar de Drive, n'est en effet qu'un exercice de virtuosité filmique. Mais l'exercice en question est absolument ébouriffant, et que voulez vous, je dois avoir des hormones féminines trop développées, car je préfère la danse aux bagnoles :o)..

Minuit-a-Paris_fichefilm_imagesfilm7. Midnight in Paris :Seulement 2 films américains dans ma sélection, mais une de mes idoles est au rendez-vous, et ce, même si tout le monde n' a pas adhéré à cette carte postale de Paris. Pour ma part, autant d'inventivité, de poésie, de drôlerie, je suis preneur à 200%. Et pour la petite histoire, j'étais sorti de la projection du film depuis moins de 2 mns que ma mère m'a appellé pour m' informer de l'affaire DSK... comment passer d'un monde féérique à une actualité bien glauque en  très peu de temps...

6. La guerre est déclarée : Le film qui a fait chavirer tout Cannes, toute la critique, la populo et l'élitiste, et votre humble serviteur aussi, forcément ébranlé par la force émotionnelle de cette histoire authentique.

5. Blue Valentine : que voulez vous, je suis trop sentimental comme type. Ryan Gosling en as du volant et qui tire sur tous les méchants, bof bof... mais Ryan Gosling qui ne se remet pas de son amour qui se délite, ça, ca le fait grave, surtout quand la caméra de Dereck Cianfrance est aussi audacieuse et puissante. Mon film ricain de l'année pour moi, mais on doit être à peine 15 pékin à l'avoir vu...

la-piel-que-habito2-469x3124. La Piel que Habito : Certes, sur le coup, j'avais émis quelques réserves, mais avec le recul, ce film confirme que Pedro est vraiment un desz génies vivant du 7ème art. Cette histoire est complétement folle, mais une folie mise en image avec autant de beauté formelle, d'idées de scénario et de talent dans l'interprétation, on en redemande tous les ans. Pourquoi est ce qu'aucun jury de Cannes ne lui donne la Palme qu'il mérite tant? Insondable mystère....

3. Les Yeux de ma mère : Bon, c'est ma surprise du TOP 10, et qui m'a surpris moi même car avant ce film, pour moi Thierry Kilfa était un hônète raconteur d'histoires (ancien journaliste à Studio), mais assurément pas un grand cinéaste, et là avec sa 3ème fiction, Kilfa abandonne ses références anciennes (Sautet, Téchiné) pour tisser une histoire qui fait plus que penser à du Almodovar. Et très franchement, il est largement au niveau. Dommage que le public n'ait pas suivi.

2. Polisse : Film totalement différent du précédent, que ce soit par le thème ou la manière de filmer, comme quoi jecitations_polisse1 ne suis pas monolithique comme garçon. Une chose est sure: certains sont passés à coté, mais pour ceux qui ont pris le film en pleine poire comme moi, ils ne s'en ont pas encore remis.

1. Les biens aimés : Je sais pas combien on sera à classer ce film tout en haut de leur podium personnel, mais pour ma part, il ne souffre d'aucune contestation possible. Un film qui me laisse autant d'images en tête plusieurs mois aprés l'avoir vu, qui comporte des scènes dont le souvenir me laisse encore pantois d'admiration et d'émotion, s'il n'est pas numéro un pour moi qui pourrait l'être? Il faut dire que la bande originale de Beaupain tourne très régulièrement dans ma platine, cela m'aide bien à  me remémorer la beauté du film.

Si on fait un tout petit bilan, on s'aperçoit que Catherine Deneuve est présente 2 fois sur le podium (et encore j'ai longuement hésité entre le 2eme et le 3ème), alors même que je n'ai jamais idolatré l'icone,  et que les films français constituent 50% de la sélection. Quand j'étais ado, les autres jeunes de mon âge ne comprenaient pas mon goût pour le cinéma français, j'avoue donc ne pas avoir beaucoup changé deux décennies après. Et vous alors, combien de films de mon classement avez vous vu , et sinon quels sont ceux que j'ai oubliés qui figurent pour vous  comme les plus marquants de 2011?